Abidjan : la Croix-Rouge ramasse les corps

  • A
  • A
Abidjan : la Croix-Rouge ramasse les corps
Deux unites de la Croix-Rouge ivoirienne ont été créées pour ramasser les cadavres.@ REUTERS
Partagez sur :

REPORTAGE - Après la bataille, de nombreux cadavres jonchent les rues de la ville ivoirienne.

A Abidjan, après plusieurs jours de combats, les cadavres jonchent les sols. On entend toujours des tirs et des pillards sèment la terreur. Mais dans le quartier des Hauts plateaux où se sont déroulés la majorité des combats, tout est à présent désert.

Seule une équipe de la Croix-Rouge circule dans les rues. C'est l'une des deux unités spécialement créées par La Croix-Rouge ivoirienne ces dernières heures pour ramasser les corps des combattants et les transporter jusqu'à la morgue.

Pour Francogio, chef d'équipe, c'est un travail normal :

Il s'agit notamment d'identifier les corps pour permettre aux familles de faire un vrai travail de deuil. Huit hommes en blouse bleue avec des masques et des gants fouillent les bosquets. La chaleur est écrasante et l'odeur insoutenable.

Le chef d'équipe se tait sur le nombre de corps retrouvés et transportés par son équipe. "Tout est difficile, mais quand on a de l'amour pour l'être humain, qu'il soit mort ou vivant, il faut toujours pouvoir porter assistance", estime Francogio.

Dans tous les quartiers d'Abidjan, on a préféré brûler ces dernières heures les cadavres et les jeter dans la lagune. Mais la Côte d'Ivoire pourrait avoir besoin de bien plus que du travail de deux équipes de la Croix Rouge pour commencer son vrai travail de deuil.