A quoi va ressembler le procès Moubarak ?

  • A
  • A
A quoi va ressembler le procès Moubarak ?
@ REUTERS
Partagez sur :

Europe1.fr fait le point sur les enjeux de ce procès qui doit s'ouvrir en début de matinée.

Hosni Moubarak, 83 ans et hospitalisé à Charm el-Cheik, doit être jugé dès mercredi au Caire avec dix autres personnes. Un procès attendu par des centaines de milliers d’Egyptiens depuis la révolte sanglante de l’hiver dernier, qui a coûté la vie à 850 manifestants avant la démission, le 11 février, de celui qui a dirigé l’Egypte durant trois décennies.

De quoi est accusé Hosni Moubarak ? Le président déchu est accusé de meurtre et de corruption. En tout, les onze hommes sont accusés d’avoir volé des millions de dollars à l’Etat et d’avoir donné des ordres ayant provoqué la mort de 850 personnes pendant la révolte.

Qui sont les autres accusés ? Les deux fils de Hosni Moubarak, Alaa et Gamal, seront également jugés à ce procès. Tout comme l’ancien ministre de l’Intérieur Habib el-Adli et six responsables de la sécurité. L’homme d’affaires Hussein Salem, proche de la famille Moubarak et actuellement en cavale, sera jugé par contumace.

Que risque Hosni Moubarak ? Les meurtres dont il est accusé lui font encourir la peine capitale, par pendaison. S’il s’avère qu’il n’y a pas eu préméditation, il risque la prison à vie.

Le procès risque-t-il d’être reporté ? C’est la grande crainte des anti-Moubarak. La tenue d’un procès rapide était une des principales revendications des récentes manifestations de la place Tahrir, et certains redoutent que la date n’ait été annoncée que pour calmer les manifestants.

Plusieurs éléments laissent craindre un possible report, notamment l’état de santé mystérieux de Hosni Moubarak. Ces dernières semaines, beaucoup de rumeurs ont circulé sur son état de santé, parfois contradictoires. Le président a été hospitalisé pour des problèmes cardiaques. Les médias officiels affirment qu’il refuse de s’alimenter et est extrêmement faible, là où le ministre de la Santé assure qu’il est en bonne santé. L’avocat de Moubarak a quant à lui évoqué un cancer de l’estomac et même un coma, information aussitôt démentie par l’hôpital… Les Egyptiens craignent que cela ne serve de prétexte à l’ancien président pour se dérober.

Et pour appuyer leurs inquiétudes, il est à noter que jusqu’ici, tous les procès de l’ancien régime ont été reportés.

Où va se dérouler ce procès ? Le procès aura lieu au Caire. Il avait été un temps envisagé qu’il se déroule à Charm el-Cheik, là où réside actuellement Moubarak, loin des tensions de la place Tahrir. Mais pour les manifestants, il n’en était justement pas question.
Le procès se déroulera donc à l’école de police militaire, dans le nord de la ville. A priori le seul lieu à même de réunir toutes les procédures de sécurité nécessaires.

Quelles sont les attentes des Egyptiens ? La répression des révoltes a provoqué la mort de 850 personnes et fait 6.000 blessés. La plupart de leurs familles exigent la tête de Hosni Mouarak comme Alaa Khaled, qui a perdu son frère jumeau le 25 janvier : "c’est un meurtrier. Celui qui a tué doit être tué." D’autres Egyptiens, en revanche, considèrent qu’il ne s’agit que d’un vieillard qu’il fait laisser en paix. "Il est vieux et très malade et puis il n’est que l’un de ceux qui ont participé aux violences", estime Oum Ibrahim, vendeur de légumes dans le quartier de Dokki.

600 personnes assisteront au procès, qui sera retransmis en direct à la télévision, "pour rassurer le peuple sur la crédibilité de la procédure", a affirmé Ahmed Refaat, président du tribunal pénal du Caire, qui promet un procès rapide.