À Manchester, une journée de pleurs avant la "résilience"

  • A
  • A
À Manchester, une journée de pleurs avant la "résilience"
Les habitants de Manchester étaient sous le choc, mardi. @ AFP
Partagez sur :

Au lendemain de l'attentat suicide qui a frappé leur ville, les Mancuniens se sont recueillis tout en refusant de céder à la peur, mardi. 

REPORTAGE

La troisième ville d'Angleterre s'est réveillée dans la douleur, mardi matin. Lundi, Manchester a été frappée par la pire attaque terroriste sur le sol britannique depuis les attentats de Londres, en 2005. Selon un bilan encore provisoire, 22 personnes sont mortes dans une violente explosion dans la plus grande salle de concert d'Europe, la Manchester Arena. À quelques pas du lieu du drame, les cérémonies œcuméniques se sont succédé, toute la journée, les habitants venant prier, ou simplement coucher leur douleur sur le livre de condoléances.

"Les images d'hier me hantent". "Aujourd'hui, laissez nous pleurer, et demain, nous montrerons notre résilience", ont déclaré en chœur les fidèles, en fin d'après-midi. Certains, comme Rob, étaient venus avec des fleurs. "Je ne me sens pas bien", témoigne le jeune homme qui se trouvait au concert d'Ariana Grande. "Les images d'hier me hantent, tellement de sang, c'était horrible. On essayait de s'enfuir comme on pouvait, d'aider les gens aussi..." 

Entendu sur Europe 1
On réalise vraiment que ça peut arriver 

"Nous devons vaincre nos peurs". Traumatisés, les habitants ne veulent pas pour autant céder au terrorisme. "Bien sûr que lors de jours comme aujourd'hui c'est important d'être tous ensemble", témoigne un autre Mancunien. "Parce qu'on réalise vraiment que ça peut arriver. Mais c'est aussi pour ça que nous devons vaincre nos peurs et que j'irai au stade soutenir mon équipe samedi, Manchester United. Parce que ce sera un vrai appel à la paix."