A la rencontre des enfants de Gaza

  • A
  • A
A la rencontre des enfants de Gaza
@ Reuters
Partagez sur :

REPORTAGE E1 - Jeudi, un obus a touché une école où se trouvaient des réfugiés palestiniens. Comme souvent depuis le début de l'offensive israélienne de nombreux enfants sont morts.

Les raids israéliens se poursuivent dans la bande de Gaza. Vendredi matin, une quinzaine de palestiniens ont été tués dont des enfants. La veille un obus s'est écrasé sur une école où des Palestiniens avaient trouvé refuge. Bilan : 15 morts dont des enfants. Depuis le début de l'opération, il y a 18 jours, plus de 800 palestiniens ont trouvé la mort.

>> L'envoyée spéciale d'Europe 1 est allée à la rencontre des enfants de Gaza, particulièrement touchés par les raids israéliens.

"Il y a beaucoup d'enfants". A l'hôpital, ils n'arrivent pas sur des brancards, mais dans des bras. Après seulement cinq minutes devant l'entrée des urgences, déjà quatre enfants au corps criblé d'impacts sont portés à l'intérieur, sous les yeux de la coordinatrice médicale de Médecin sans frontière. "Il y a beaucoup d'enfants. On leur demande d'évacuer. Mais pour aller où ? Gaza c'est 40 kilomètres de long, 6 à 10 kilomètres de large et il y a 1,8 million de personnes", indique la coordinatrice médicale, interrogée par Europe 1.

>> LIRE AUSSI - Attaque meurtrière contre une école de l'ONU

"Les bombardements ne s'arrêtent jamais". Et s'ils sont si nombreux dans les morgues et les hôpitaux, c'est aussi parce que la moitié de la population de Gaza est âgée de moins de 16 ans. Dans la cour de l'école bombardée jeudi, transformée en abris pour réfugiés, on se chamaille et on compare les opérations militaires. Pour Eba, 12 ans, les raids israéliens de ces dernières semaines sont plus violents que les années précédentes. "En 2012, on s'était aussi réfugiés dans cette école mais seulement sept jours. Là ça fait déjà 15 jours. J'ai l'impression que les bombardements ne s'arrêtent jamais", confie la fillette, qui a déjà connu trois guerres.

>> LIRE AUSSI - L'ONU lance une enquête sur l'offensive israélienne

"On les vaincra". Lorsqu'on leur demande comment ils imaginent la vie des Israéliens, les enfants hésitent. Dans leur esprit, les Israéliens, ce sont ceux qui les bombardent chaque jour. Vient ensuite une affirmation surprenante, mais catégorique : "là bas, ils sont tous dans des abris sous la terre. Mais ils ont bien plus peur que nous". "On les vaincra", promet un jeune adolescent, qui, au fil des conflits a changé d'idée de carrière, passant de chirurgien à combattant.