A J-1 du Brexit, Paris et Londres lancent un projet commun de missiles

  • A
  • A
A J-1 du Brexit, Paris et Londres lancent un projet commun de missiles
@ JUNG YEON-JE / AFP
Partagez sur :

Le projet de défense est financé à parts égales par la France et le Royaume-Uni.

Paris et Londres ont signé mardi un accord pour le lancement du projet de futurs missiles avec le groupe européen MBDA, confirmant le lien stratégique franco-britannique malgré le Brexit.

Financé à parts égales par la France et le Royaume-Uni. L'accord, signé à Londres en présence de Harriett Baldwin, ministre britannique des acquisitions de défense, et Laurent Collet-Billon, directeur général de l'armement (DGA), intervient à la veille de l'activation de l'article 50 du Traité de Lisbonne qui lancera officiellement le processus de sortie de l'Union européenne du Royaume-Uni. Financé à parts égales par la France et le Royaume-Uni, le programme de Futur missile antinavire/Futur missile de croisière (FMAN/FMC) "est un nouvel exemple du travail en commun dans le cadre du traité de Lancaster House", indique un communiqué du ministère britannique de la Défense (MoD).

"Fermement attaché à la sécurité de l'Europe." D'une valeur de 100 millions d'euros, la phase de concept FMAN/FMC sera partagée entre les deux nations à égalité en quantité et qualité de charges de travail. "Notre relation avec la France est forte et durable. Nous avons une longue histoire de coopération en matière de défense et sécurité avec notre allié européen", a déclaré Harriett Baldwin. "Le Royaume-Uni est fermement attaché à la sécurité de l'Europe, comme il le montre en ayant le budget de défense le plus élevé du continent, et nous continuerons de coopérer sur des programmes de défense européens", a-t-elle ajouté.