A Bruxelles, l'Europe positive

  • A
  • A
A Bruxelles, l'Europe positive
@ REUTERS
Partagez sur :

A l'issue du premier jour du sommet européen, le ton se veut rassurant

L'Europe et la zone euro vont mieux. C'est le signal envoyé depuis Bruxelles par les responsables de l'Union européenne et de la zone euro, réunis jeudi et vendredi lors d'un sommet aux accents fortement positifs. Retour sur les principales décisions de ces 48 heures

La fin de la crise de la dette sur la bonne voie. "Je ne dis pas qu'on est sorti de l'ornière mais il y a un tournant dans la crise", a jugé Herman Van Rompuy. "Cela se voit dans la crise obligataire" qui reflue avec une forte baisse ces dernières semaines des taux d'emprunt. "Dans le cas italien, les taux à deux ou trois ans sont tombés de 3 à 4% par rapport au niveau le plus élevé" enregistré l'an dernier, a-t-il dit.

Le prêt est débloqué pour la Grèce. "La Grèce a pris toutes les mesures que nous lui avions demandées, les choses avancent bien", s'est félicité le chef de file de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker. Ce satisfecit général des membres de l'UE permet à Athènes d'entrevoir très prochainement le versement record du second plan d'aide public de 130 milliards d'euros.

Légère accélération sur le MES. "Les dirigeants de la zone euro se sont mis d'accord pour accélérer les paiements pour constituer le capital du Mécanisme européen de stabilité (MES), le futur pare-feu de la zone euro", a affirmé Herman Van Rompuy. "Cela pourrait commencer par le paiement de deux tranches en 2012" au lieu de cinq, pour donner "une faculté de réactivité" au pare-feu de la zone euro qui doit entrer en vigueur cet été. Le capital du MES doit être de 80 milliards d'euros pour une capacité de prêts de 500 milliards d'euros.

Van Rompuy reconduit. L'ancien Premier ministre belge Herman Van Rompuy est reconduit dans ses fonctions de président du Conseil européen pour un mandat de deux ans et demi, jusque fin 2014. "Je suis très honoré que l'ensemble des membres du Conseil européen aient décidé que je continue comme président du Conseil européen pour un second mandat", a dit Van Rompuy dans un message envoyé sur son compte Twitter.

La Serbie, candidate à l'adhésion. Plus de deux ans après avoir frappé à la porte de l'UE, la Serbie a obtenu le statut convoité de candidat à l'adhésion. Une récompense de Bruxelles pour les efforts serbes sur la conciliation avec le Kosovo et l'arrestation de Ratko Mladic. "Il s'agit d'une avancée historique", a estimé un diplomate européen, en rappelant qu'il y a treize ans, la Serbie était le théâtre de bombardements de l'Otan lors de la guerre du Kosovo.

La Roumanie et la Bulgarie aux portes de l'espace Schengen. La décision d'une entrée éventuelle de la Roumanie et la Bulgarie dans l'espace Schengen a été reporté à septembre. Une décision attendue pour les deux pays. Les Pays-Bas estiment en effet qu'ils n'ont pas fait assez de progrès dans la surveillance de leurs frontières et dans la lutte contre la corruption.