A Boston, le business morbide des attentats

  • A
  • A
A Boston, le business morbide des attentats
Certains internautes ont mis en vente sur eBay le numéro du New York Times de lundi, avec les attentats de Boston en Une.@ CAPTURE D'ECRAN EBAY.COM
Partagez sur :

Après les explosions survenues lundi, certains tentent de profiter de la situation.

La tragédie de Boston, qui a fait trois morts et plus de 170 blessés, a ses héros et ses martyrs. Mais elle a aussi ses profiteurs : dans les heures qui ont suivi l’attentat qui a endeuillé le marathon de Boston lundi, certains internautes ont mis en vente des "souvenirs" de cet événement, médailles, vestes, mais aussi des t-shirts et des pulls spécialement créés pour l’occasion. Revue de détail de ce business morbide.

> Les restes des bombes en images

ebay médaille boston 400

Qui veut son souvenir des attentats ? Sur le site marchand eBay, on trouve des souvenirs de l’édition 2013 du marathon de Boston, notamment des médailles distribuées aux coureurs ayant réussi à finir la course, déjà en vente pour plus de 200 euros. Certains ont aussi mis en vente des journaux datés de lundi, avec les attentats à la Une. "Ne manquez pas cette occasion de posséder un morceau d’histoire", argumente par exemple le vendeur du numéro du New York Daily News daté du 16 avril.

>> Mise à jour lundi 29 avril : Se disant "profondément attristé par la tragédie du marathon de Boston", Le site eBay indique surveiller les annonces ayant trait à cet événement et explique que "la décision d'enlever des articles est prise au cas par cas". "eBay interdit les annoncent qui mettent en scène, glorifient ou tentent de tirer profit des tragédies et d'événements douloureux", précise le site marchand.

> RÉCIT : Boston découvre ses "héros" et ses victimes

Des t-shirts créés pour l’occasion. Dans la foulée des explosions meurtrières, des t-shirts ont été créés tout spécialement. Toujours sur eBay, on peut ainsi acheter, moyennant environ 12 dollars, soit un peu moins de 10 euros, des t-shirts avec la mention "prières pour Boston". Toutes les recettes de cette vente seront reversées aux victimes, précise le vendeur. Mais sur d’autres sites vendant des t-shirts avec le même type de message, comme Redbubble, il n’est fait aucune mention de dons aux victimes.

t-shirt boston marathon REDBUBBLE

De faux organismes caritatifs. Après les explosions, des plaisantins ont lancé des faux comptes et de faux appels aux dons, note le Huffington Post. Le compte Twitter @_BostonMarathon, depuis suspendu, promettait ainsi de reverser 1 dollar aux victimes "pour chaque retweets". Lundi, alors que les informations concernant les victimes n’étaient pas encore très claires, des tweets ont largement circulé, montrant la photo d’une petite fille en train de courir et censée avoir péri dans les explosions.

Une photo utilisée de façon "frauduleuse", a précisé la fondation Joe Cassella, dont le nom figure sur le dossard de l’enfant, indique MSNBC. Un enfant de 8 ans a bien trouvé la mort dans l’attentat, mais il s’agissait d’un petit garçon, Martin Richard.

Des arnaques au clic. Les profiteurs ne s’arrêtent pas là : un internaute a tenté de mettre en vente dix noms de domaine liés aux attentats. Une offre rapidement retirée du site eBay, selon Yahoo. Un petit tour sur certains sites réserve quelques surprises : le site Bostonmarathonbomb.com renvoie ainsi par exemple sur un site de vente de cartes cadeau. Andrew Kaczynski, journaliste pour le site BuzzFeed, note de son côté que sur YouTube, des internautes n’hésitent pas à ajouter les mots "Boston Bombing" dans l’intitulé de leurs vidéos musicales personnelles faire plus de clics.