À Bercy, on surveille "de très près" les investissements chinois en France

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Rémy Dessarts, journaliste au JDD, détaille sur Europe 1 son enquête sur les secteurs ciblés par la Chine en France, publiée dimanche dans l'hebdomadaire.  

Les Chinois investissent massivement en France depuis 5 ans. Aéroports, vignobles, tourisme : des secteurs tout entiers sont ciblés selon une enquête publiée dans le JDD, dimanche. Le journaliste Rémy Dessart, auteur de ce dossier, l'a détaillée au micro d'Europe 1. 

"Ils ont acheté la compagnie du Louvre". "Le premier grand secteur qu'ils attaquent en ce moment c'est le secteur du tourisme, ils ont acheté par exemple la compagnie du Louvre", explique Rémy Dessart. "Ils s'intéressent aussi aux infrastructures, comme les aéroports, et au secteur de l'agroalimentaire : beaucoup d'entreprises du lait sont la proie de ces investisseurs chinois. Ils ont par exemple acquis les margarines Saint-Hubert. Et aussi, mais on le sait moins : plus de 120 châteaux ou vignobles ont été achetés."

"Des clubs de deuxième division". Autre porte d'entrée sur le territoire français pour ces investisseurs selon le journaliste : le football. "En Italie ils achètent de très grands clubs, en France ce sont des clubs de deuxième division, comme Sochaux ou Auxerre", note Rémy Dessart. "Ils sont à l’affût pour monter en puissance dans ce secteur-là également."

Des investissements surveillés de près. La France contrôle-t-elle ces capitaux chinois ? "C'est ce que nous révélons dans ce dossier, il y a deux structures à Bercy qui surveillent de très près tous ces investissements", répond le journaliste. "Ce sont des cellules de hauts fonctionnaires qui travaillent dans le plus grand secret, la plus grande discrétion et qui tentent de s'informer pour éviter que des secteurs trop stratégiques soient en train de nous échapper..."