A Belfast, le drapeau est sacré

  • A
  • A
A Belfast, le drapeau est sacré
En Irlande du Nord, les drapeaux servent à "marquer le territoire", selon le Belfast Telegraph.@ REUTERS
Partagez sur :

EN IMAGES - La polémique autour du drapeau britannique embrase l’Irlande du Nord.

Il aura suffi d’une décision symbolique pour mettre le feu aux poudres. Belfast, en Irlande du Nord, a connu mardi soir sa sixième nuit consécutive d’affrontements entre la police et les manifestants unionistes. La cause de cette colère : la décision de la mairie de ne plus faire flotter en permanence le drapeau britannique sur le fronton de l’hôtel de ville. Pour les loyalistes protestants, attachés à Londres, cette mesure relève de la provocation. Ces partisans du maintien de l’Irlande du Nord dans le Royaume-Uni sont en effet très attachés à l’Union Jack, et ils le montrent par tous les moyens.

>> A lire aussi : Belfast s'embrase

manifestation à belfast

© REUTERS

Mercredi, les couleurs britanniques ont été levées pour la première fois sur le bâtiment, mais c'était uniquement à l’occasion de l’anniversaire de la duchesse de Cambridge. Pas suffisant pour faire retomber la pression.

Pour le quotidien britannique The Guardian, le drapeau est "le symbole de souveraineté le plus chargé qui soit". "Quand une moitié de la population est issue d’une tradition qui soutient le drapeau britannique et l’autre moitié d’une tradition qui s’y oppose, tous les ingrédients d’un conflit sont là", note le journal dans un éditorial.

manifestant à belfast

© REUTERS

En Irlande du Nord, les drapeaux sont omniprésents, qu’il s’agisse de l’Union Jack ou du drapeau irlandais. Ces étendards servent à "marquer le territoire dans la rue et dans les quartiers", analyse le Belfast Telegraph.

fanions dans une rue à Belfast

© REUTERS

C’est ainsi que dans certains quartiers loyalistes, des fanions aux couleurs du drapeau britanniques ornent les rues ou même les devantures des magasins.

magasin à belfast

© REUTERS

Cette dévotion peut prendre des formes étonnantes, comme ce père Noël qui se dit "fier d’être britannique" ou cette salle de bain prise en photo par un journaliste de la BBC, la "plus britannique de tout l’est de Belfast".

père noel à Belfast

© REUTERS

"La dévotion loyaliste à l'Union Jack comme jamais vue auparavant. La salle de bains la plus britannique de tout l'est de Belfast..."

Reste que ce conflit ultra-local risque bien de s’exporter : une manifestation sur le thème du drapeau est prévue samedi de l’autre côté de la frontière, à Dublin, la capitale de la République d’Irlande. En 2006, le dernier rassemblement de ce genre s’était soldé par des violences et des pillages.