47 pays s'accordent sur le nucléaire

  • A
  • A
47 pays s'accordent sur le nucléaire
@ REUTERS
Partagez sur :

Le communiqué final du sommet sur la sécurité nucléaire de Washington en 7 points.

Barack Obama a obtenu mardi le soutien des 47 autres pays participant au sommet de Washington sur la prévention du terrorisme nucléaire à son projet de sécurisation des matières sensibles en quatre ans.

Selon le projet de communiqué final, les Etats-Unis et ses partenaires s'engagent à :

1 -Sécuriser en quatre ans les "matières nucléaires vulnérables", conformément à l'appel du président américain Barack Obama, afin "d'empêcher des terroristes, des criminels ou d'autres acteurs non autorisés" de mettre la main sur des matériaux fissiles pouvant servir à fabriquer une bombe A. Les Etats devront prendre des mesures pour comptabiliser ces matériaux.

2 - Empêcher des acteurs non étatiques d'obtenir des technologies nucléaires.

3 - Encourager la conversion des réacteurs utilisant de l'uranium hautement enrichi au combustible d'uranium faiblement enrichi.

4 - Développer la coopération étatique sur le trafic nucléaire illicite en partageant, "sous réserve des lois et procédure nationales respectives, les informations et l'expertise" dans des domaines comme "la détection nucléaire, la police scientifique, les services répressifs et le développement de nouvelles technologies".

5 - Sécuriser l'industrie nucléaire, notamment le secteur privé, en vue d'assurer la sécurité nucléaire.

6 - Ne pas empiéter sur le droit des états de développer et utiliser l'énergie nucléaire, "à des fins et pour des technologies pacifiques".

7 - Réaffirmer le rôle essentiel de l'AIEA, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) basée à Vienne. Les Etats s'engagent à s'assurer que l'organisation "continue à être dotée de la structure, des ressources et de l'expertise adéquates" nécessaires pour mener à bien sa mission en matière de sécurité nucléaire.

Grâce à ses mesures, "le peuple américain sera plus en sécurité, le monde sera plus sûr grâce aux mesures que nous avons prises", a assuré Barack Obama lors de la conférence de clôture du sommet.