400 soldats français en renfort en Centrafrique

  • A
  • A
400 soldats français en renfort en Centrafrique
La force française en Centrafrique passera prochainement à 2000 soldats.@ REUTERS
Partagez sur :

Après un Conseil de défense à l'Elysée, la France a décidé de porter la force française à 2000 soldats en Centrafrique.

L'INFO. La France a décidé d'envoyer 400 militaires supplémentaires en Centrafrique, ce qui portera "temporairement à 2.000" hommes ses effectifs dans ce pays, a annoncé l'Elysée. Un Conseil de défense restreint s'était réuni autour de François Hollande vendredi. Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki Moon, avait demandé à Paris de déployer plus de troupes en RCA, pour mettre fin aux violences et stabiliser le pays.

400 militaires français supplémentaires. Le Président de la République a décidé d'y répondre en portant "temporairement à 2.000 les effectifs militaires français déployés en Centrafrique", écrit l'Elysée dans un communiqué. Selon les informations d'Europe 1, 350 soldats seront déployés à partir des bases françaises situées en Afrique, au Gabon et au Tchad notamment. L'état-major étudie actuellement la rapidité de mobilisation de ces militaires prépositionnés. Leur but sera de rendre la force Sangaris plus mobile, en apportant de nouveaux moyens logistiques notamment des hélicoptères, mais aussi de se déployer plus rapidement autour de Bangui. 50 gendarmes français seront également envoyés sur place. Leur mission sera un peu différente puisqu'il s'agit de freiner la criminalité sur place qui prend une ampleur démesurée.

Aide européenne. Le même jour, au moins cinq pays européens ont annoncé le déploiement de près de 1.000 soldats sur le terrain centrafricain. François Hollande avait poussé ses partenaires de l'Union européenne à s'engager auprès des soldats français, pour éviter le pire dans le pays qui risque la partition. Depuis plusieurs semaines, les musulmans centrafricains fuient vers le nord du pays, laissent le Sud aux chrétiens.

Encore un effort. Paris appelle par ailleurs "la communauté internationale à une solidarité accrue" à l'égard de la RCA et demande au Conseil de sécurité de l'ONU "d'accélérer le déploiement d'une opération de maintien de la paix. La France presse également l'Union européenne "d'accélérer le déploiement de la mission EUFOR, y compris la force de gendarmerie européenne". Elle appelle enfin la communauté internationale "à agir face à l'urgence humanitaire en RCA", "un devoir impérieux de solidarité". Jeudi, François Hollande avait déjà demandé une première fois à Ban Ki-moon "d'accélérer" l'envoi de Casques bleus en Centrafrique.

Depuis près de deux mois, 1.600 militaires français sont déployés en RCA, mais cet effectif limité n'a pas permis d'enrayer le cycle des violences et des représailles entre communautés chrétienne et musulmane. Les Français agissent officiellement en soutien des 6.000 hommes de la force africaine, la Misca.