30 chiites jugés en Arabie Saoudite pour espionnage

  • A
  • A
30 chiites jugés en Arabie Saoudite pour espionnage
Les chiites sont accusés d'actes de trahison envers le roi Salmane. @ AFP
Partagez sur :

Une trentaine de chiites sont jugés au royaume wahhabite, pour espionnage pour le compte de l'Iran et trahison envers le roi.

Le procès de 32 personnes, dont 30 membres de la communauté chiite, s'est ouvert en Arabie saoudite pour espionnage pour le compte de l'Iran, ont rapporté lundi la télévision et plusieurs journaux du royaume. Ces 32 personnes, parmi lesquelles un Iranien et un Afghan, ont été arrêtées en 2013.

Haute trahison envers le roi. Parmi les chefs d'accusation retenus contre eux figurent ceux de création d'un réseau d'espionnage avec des agents des services de renseignement iraniens et transmission à ceux-ci de renseignements à caractère militaire. Il leur est également reproché d'avoir cherché à saboter les intérêts économiques saoudiens, d'avoir voulu saper la cohésion de la communauté et d'avoir incité à des tensions entre communautés. Ils sont également accusés d'avoir soutenu des manifestations dans la région majoritairement chiite de Katif, dans la Province orientale, d'avoir recruté des espions et d'avoir commis des actes de haute trahison envers le roi.