Danemark : 30.000 Danois dans la rue après les attentats

  • A
  • A
Danemark : 30.000 Danois dans la rue après les attentats
@ AFP/SCANPIX DENMARK
Partagez sur :

EN IMAGES - La double fusillade de Copenhague a poussé les Danois à manifester pour dire "non" au terrorisme et à la violence.

Les rues de Copenhague bondées. Près de 30.000 Danois étaient rassemblés lundi soir dans la capitale du Danemark en hommage aux victimes des attaques ayant visé la communauté juive et un café où se tenait un débat sur la liberté d'expression le week-end dernier. Ils étaient nombreux à tenir en main des torches dans le froid de la nuit.

Le rassemblement avait aussi un petit accent français avec un drapeau tricolore par-ci et une pancarte "Je suis Danois" en français par-là pour rappeler les attentats qui avaient frappé Paris du 7 au 9 janvier, faisant 17 morts.

Copenhague Danemark

© AFP/SCANPIX DENMARK/Asger Ladefoged

Parmi cette foule d'inconnus, la Premier ministre a tenu à manifester aux côtés du prince Frederik sa solidarité avec la communauté juive et a également lancé un appel à la liberté. "Nous insistons pour vivre des vies libres, en sécurité dans un pays démocratique. C'est pour cela que nous sommes là ce soir", a affirmé Helle Thorning-Schmidt. "Quand d'autres essayent de nous faire peur et de nous séparer, notre réponse est toujours une communauté unie". Le ministre français des Affaires européennes, Harlem Désir, avait fait le déplacement.

>> LIRE AUSSI - "Je croyais qu'on était un pays paisible"

Thorning-Schmidt prince

© AFP/SCANPIX DENMARK/LINDA KASTRUP

La manifestation s'est déroulé sous une importante escorte policière. Mardi matin, un colis suspect a déclenché une opération de déminage devant le café Krudttønden, où s'est déroulé la première attaque terroriste samedi après-midi.

Foule policier Danemark

© AFP

Devant la synagogue de Copenhague, de nombreux Danois viennent depuis dimanche matin rendre hommage au jeune homme tué par Omar Hamid El-Hussein. "Une attaque contre les juifs du Danemark est une attaque contre le Danemark", a dit la chef du gouvernement devant la foule lundi soir.

Fleurs synagogue Danemark

© AFP/CLAUS BJOERN LARSEN

Devant le centre culturel Krudttønden également, de nombreux Danois viennent pour déposer des gerbes de fleurs. Le café accueillait un débat sur l'islamisme et la liberté d'expression avec l'artiste suédois Lars Vilks, 68 ans, bête noire des fondamentalistes depuis qu'il a dessiné Mahomet avec un corps de chien en 2007. Depuis lundi, il a été transféré dans un lieu secret pour garantir sa sécurité. 

Fleurs café Danemark

© AFP/CLAUS BJOERN LARSEN

Un petit rassemblement s'est également organisé devant l'immeuble où le suspect a été abattu. Omar Hamid El-Hussein a été tué par une riposte après avoir ouvert le feu sur la police danoise venue surveiller un appartement. Des fleurs ont également été déposées par des voisins, des proches ou encore des inconnus. Des amis du jeune homme de 22 ans ont tenu à enlever les bouquets, car "il n'aurait pas aimé", ont-ils dit à France 2, avant de crier "Allahou Akbar".

>> LIRE AUSSI - Les vidéos d'Omar Hamid El-Hussein

6-fleurs-suspect

© AFP/SCANPIX DENMARK/SOEREN BIDSTRUP