3.000 dollars pour racheter @israel

  • A
  • A
3.000 dollars pour racheter @israel
@ CAPTURE D'ECRAN TWITTER
Partagez sur :

C'est la première fois qu'un pays confirme avoir payé pour obtenir un compte Twitter...

Des dollars bien réels pour racheter un compte virtuel. Un Espagnol vivant à Miami, Israel Melendez, vient de vendre à l'Etat d'Israël son adresse sur le réseau social Twitter : @israel.

L'entrepreneur espagnol a expliqué qu'il ne se servait plus de cette adresse Twitter, crée en 2007, car libellée à son prénom, elle suscitait un flot de remarques antisémites ou anti-israéliennes, auxquelles il ne savait répondre. "Mon compte était quasiment inutilisable parce que j'avais des douzaines de réponses quotidiennes de gens qui pensaient que mon adresse était celle de l'Etat d'Israël", a insisté Israël Melendez.

Il empoche 3.000 dollars

"Ce fut une négociation simple et directe. Israel Melendez a demandé une somme d'argent mais c'était raisonnable", a raconté l'adjoint au consul d'Israël à Miami.

"Nous savions que cette adresse existait mais nous avons eu du mal à localiser son créateur, le compte Twitter n'étant plus utilisé", a renchéri, à Jérusalem, Haïm Shacham, responsable d'Internet au ministère israélien des Affaires étrangères. L'adresse a été rachetée "3.000 dollars", a-t-il précisé.

Une pratique interdite par Twitter

Si cette vente souligne l'importance que les réseaux sociaux ont pris pour les institutions ou pays désireux de contrôler leur réputation en ligne, il reste une inconnue : la réaction de Twitter. En effet, le site interdit expressément, dans ses statuts, la revente d'un profil, sans autorisation de Twitter...