23 jours de détention pour Clotilde Reiss

  • A
  • A
23 jours de détention pour Clotilde Reiss
Partagez sur :

Les négociations pour libérer la jeune Française suspectée d’espionnage semblent au point mort.

Cela fait maintenant trois semaines que Clotilde Reiss, la jeune Française suspectée d'espionnage, est détenue dans la prison d’Evine, en Iran. Et, malgré les tentatives diplomatiques et l'intervention de Nicolas Sarkozy, la situation reste bloquée. La jeune femme n'a rencontré l'ambassadeur de France qu'une seule fois depuis le début de sa détention. Une visite prévue mardi a de nouveau été reportée, à une date non définie.

En France, la mobilisation s'intensifie autour de la jeune femme. Cinquante universitaires spécialistes de l'Iran ou du monde persan ont signé un appel pour sa libération.

Joint par téléphone, le père de Clotilde assure qu’elle va bien. La famille et les amis de la jeune lectrice attendent beaucoup de la cérémonie d'investiture de Mahmoud Ahmadinejad, prévue début août. Avec l’espoir d’une grâce pour les prisonniers arrêtés lors des manifestations.

Clotilde Reiss a été arrêtée le 1er juillet à l’aéroport de Téhéran. Elle est accusée d'espionnage par le gouvernement iranien pour avoir pris des photos avec son portable, lors de manifestations de l'opposition à Mahmoud Ahmadinejad.

Europe1.fr avec Nicolas Chauvin.