2010, année de catastrophes naturelles

  • A
  • A
2010, année de catastrophes naturelles
Les catastrophes naturelles se sont multipliés en 2010, provoquant la mort de près de 300.000 personnes et au moins 130 milliards de dollars de dégâts.@ REUTERS
Partagez sur :

L’an passé a été ponctué de séismes et d’inondations faisant 295.000 morts et 130 milliards de dégâts.

Séisme en Haïti, en Chine et au Chili, inondations au Pakistan et en Australie, catastrophe Xynthia en France, incendies géants en Russie, marée noire aux Etats-Unis, irruption du volcan Eyjafjöll... Les catastrophes naturelles, particulièrement nombreuses en 2010, ont alimenté un triste bilan : 295.000 morts et 130 milliards de dollars de dégâts (97 milliards d'euros), du jamais vu depuis 1983.

2010 fut donc l’année la plus meurtrière depuis 1983, année de sécheresse en Ethiopie (qui fit 300.000 morts), selon le rapport annuel du groupe allemand Munich Re, l’un des leaders du secteur de la réassurance. Au total, 950 catastrophes naturelles ont frappé la planète, alors qu’en moyenne, on recensait chaque année 615 catastrophes annuelles, 66.000 morts par an, 71milliards d'euros de dégâts.

Haïti, symbole tragique de l’année

Les Haïtiens ont payé le plus lourd tribut à la nature, lors du séisme de janvier qui fut l'évènement le plus meurtrier de 2010, avec 222.570 morts. Il a causé 8 milliards de dollars (5,9 milliards d'euros) de dégâts.

Ce séisme, l'un des plus importants depuis un siècle, n'a toutefois "entraîné que des pertes négligeables pour l'industrie de l'assurance, comme c'est souvent le cas dans les pays en développement", peu de biens et de personnes y étant assurés, souligne Munich Re.

Pays développés, coûts plus élevés

Le coût pour les assureurs sera en revanche bien plus élevé dans les pays qui ont largement recours à leurs services, malgré des catastrophes bien moins meurtrières.

La tempête Xynthia en février 2010 a fait 65 morts et 4,56 milliards d'euros de dégâts, la moitié étant couverte par les assurances. Les tornades aux Etats-Unis ont provoqué 3,5 milliards d'euros de dommages, assurés aux trois-quarts par les compagnies.

Pour Swiss Re, l’autre géant de la réassurance, le bilan des catastrophes naturelles pourrait même s’élever à 222 milliards de dollars (165 milliards d'euros) de dégâts pour l'économie.

Des répercussions sur notre contrat d’assurance ?

Ce surcoût pour les compagnies d’assurance va-t-il se faire sentir sur nos factures ? A priori non, puisque les assureurs ont déjà appliqué des hausses pour l’année 2010 : les tarifs vont augmenter de 3,5% à 8% pour les habitations, de 2,5% à 4,5% pour les automobiles, de 5,3% à 8,5% pour la santé.

Les compagnies d’assurance ne vont donc pas en rajouter davantage mais elles pourraient en revanche poursuivre cette tendance à la hausse dans les années à venir.