2.000 touristes coincés au Machu Picchu

  • A
  • A
2.000 touristes coincés au Machu Picchu
@ Reuters
Partagez sur :

En cause : des inondations qui ont bloqué toutes les voies d’accès au célèbre site inca.

Ils ont encore leurs chaussures de randonnée aux pieds mais certains, les traits tirés et le regard perdu, doivent être portés par les secouristes. Depuis lundi, près de 500 touristes ont pu être évacués du site du Machu Picchu. Mais, au total, ils seraient environ 2.000 à être bloqués dans cette région du Pérou, paralysée depuis dimanche par de fortes pluies qui ont provoqué inondations et éboulements.

Onze hélicoptères ont été mobilisés pour cette évacuation, comme le montrent ces images diffusées par ITNNews :

Le bilan est lourd : sept personnes ont été tuées, dont une touriste argentine de 23 ans et un guide péruvien de 33 ans. Leur campement a été détruit par un glissement de terrain. 2.000 habitations se sont effondrées et on dénombre 10.000 sinistrés au total, selon le journal péruvienEl Comercio.

Un pont aérien a dû être mis en place pour permettre une évacuation par étape des touristes. Car la zone est, même en temps normal, très difficile d’accès. Les premières rotations en hélicoptère ont permis d’acheminer des touristes depuis le site même du Machu Picchu, agrippé sur un éperon rocheux, jusqu’au village d’Aguas Calientes, situé en contrebas. D’autres touristes, qui avaient choisi d’accéder à la citadelle inca en prenant le "chemin de l'inca", un parcours difficile de plusieurs jours, sont toujours bloqués.

Tous ces touristes devront ensuite rejoindre la ville de Cusco, qui sert normalement de point de départ aux expéditions, à plus de 100 kilomètres de là. Problème : la voie ferrée, qui serpente entre 1.500 et 3.500 mètres d’altitude, a elle-même été endommagée. Les secouristes comptent beaucoup sur une amélioration des conditions météo dans les heures à venir.

Appel à la prudence

Les autorités françaises appellent à la prudence. "Les voyageurs ayant prévu de se rendre dans la zone sont invités à se renseigner au préalable sur la situation sur place et, si possible, à reporter leur déplacement", indique le ministère des Affaires étrangères. Sur le site du célèbre guide de voyages Le Routard, le forum bruisse de ces touristes à la recherche d’informations de dernière minute pour changer d’itinéraires.

Le Pérou n’avait pas connu de telles pluies depuis une quinzaine d’années. "Pourquoi les autorités ne peuvent pas évacuer tous les touristes, et ce depuis quatre jours, à partir de notre principal lieu touristique emblématique, considéré comme une des sept merveilles du monde ?", s’interroge ainsi le quotidien Peru 21.