17 morts dans les attentats à Bombay

  • A
  • A
17 morts dans les attentats à Bombay
Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier à Bombay depuis 2008.@ REUTERS
Partagez sur :

Trois explosions simultanées ont touché la capitale économique et financière de l’Inde.

A l’heure de la sortie des bureaux. D’après des témoins, c’est une voiture piégée qui aurait explosé vers 18h45 (heure locale) devant un bâtiment abritant des courtiers en diamants et des bijouteries. Deux autres explosions ont eu lieu, dans une zone résidentielle et sur le marché d’or et d’argent de Zaveri Bazaar. Le dernier bilan révisé fait état d'au moins 17 morts et plus de 130 blessés. Un précédent annonçait 21 morts. Il s’agit de l’attentat le plus meurtrier dans la ville depuis 2008.

Aagam Doshi, un diamantaire qui a survécu à l’une des explosions, a raconté avoir "entendu une forte déflagration". "Nous sommes sortis, et les lieux étaient recouverts d’une fumée noire. Il y avait des cadavres partout au sol, beaucoup de sang".

Etat d’alerte

Pour le ministre de l’Intérieur Palaniappan Chidambaram, il s’agit d’une "attaque coordonnée par des terroristes". "Toute la ville de Bombay a été placée en état d’alerte", a-t-il ajouté. "Il est clair que les auteurs voulaient toucher le plus de monde possible", a déclaré de son côté un ministre du gouvernement local, Chhagan Bhujbal.

Pour l’instant, les attentats n’ont pas encore été revendiqués mais les regards se tournent vers deux groupes islamistes actifs en Inde, les Moudjahidines indiens et le Lashkar-e-Taïba (LeT), basé au Pakistan. Ce dernier groupe avait été accusé par l’Inde d’être à l’origine des sanglants attentats de 2008, qui avaient fait 166 morts dans le centre-ville de Bombay.