14 Français dans les camps d’al-Qaïda

  • A
  • A
14 Français dans les camps d’al-Qaïda
La présence de Français dans les camps djihadistes est avérée.@ MAXPPP
Partagez sur :

La menace contre la France s’intensifie. Des Européens seraient prêts à passer à l'action pour al-Qaïda.

Al-Qaïda ne faiblit pas. L’organisation terroriste multiplie les recrutements en Europe en vue de prochaines frappes sur le territoire. Des notes confidentielles émanant de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) et citées par Le Figaro dimanche montrent l’importance des menaces sur la France.

Les camps djihadistes situés dans la zone pakistano-afghane attirent de plus en plus de combattants européens. "Ceux-ci sont passés, en moins de trois ans, de quelques cas isolés à plus d'une centaine d'individus" selon une note révélée par le quotidien.

La France visée par les terroristes

Des centaines d’Européens parmi lesquels 14 Français ont été signalés dans la zone. "Plusieurs de ces combattants ont désormais acquis une expérience et une légitimité qui leur permettent de rallier autour d'eux de nouveaux arrivants", préviennent les analystes français du contre-espionnage. "Ayant vécu en Europe et nourrissant souvent des griefs personnels à l'encontre de leurs pays d'adoption, ces Européens sont susceptibles de s'impliquer dans des actions terroristes". Une information ni confirmée ni infirmée pour le moment.

Le Figaro fait également état de prêches djihadistes dans plusieurs mosquées franciliennes, depuis le début de la révolution tunisienne.

La France fait partie des premières cibles de l’organisation terroriste qui l’accusent notamment d’avoir soutenu Ben Ali. Fin janvier déjà, Ben Laden menaçait la France suite au non-retrait des troupes en Afghanistan. Outre le risque d'attentats immédiats, les Français redoutent que les capacités d'organisation de ces combattants aguerris ne leur permettent de rendre opérationnels des groupes informels qui sont encore atomisés.