11-Septembre : "nous n'oublierons jamais"

  • A
  • A
11-Septembre : "nous n'oublierons jamais"
@ Reuters
Partagez sur :

Quatre jours après la mort de Ben Laden, Obama a rendu hommage aux familles des victimes.

Le ton se voulait très solennel. "Quand nous disons que nous n'oublierons jamais, nous sommes sérieux", a déclaré jeudi à New York Barack Obama en référence aux attentats du 11 septembre 2001. Un message clairement adressé aux terroristes, quatre jours après la mort de Ben Laden, tuée au Pakistan par un commando américain.

"Ce qui s'est passé dimanche, grâce au courage de nos militaires et au travail extraordinaire de nos services de renseignement, a envoyé un message au monde entier, mais aussi chez nous ", a déclaré le président américain, qui effectuait une visite dans une caserne de pompiers avant de se rendre à Ground Zero. Le locataire de la Maison-Blanche a serré des mains et échangé quelques plaisanteries avec les pompiers.

"Ce jour terrible"

"C'est un site symbolique du sacrifice extraordinaire qui a été fait en ce jour terrible", a-t-il dit, louant le courage des soldats du feu qui se sont précipités dans les tours jumelles le 11 septembre 2011 pour porter secours aux victimes.

Le président a déposé une gerbe à Ground Zero, à la mémoire des victimes. Il a observé quelques instants de recueillement devant une simple couronne de fleurs aux couleurs du drapeau américain, posée sur un tréteau en bois. Barack Obama a ensuite rencontré des familles de victimes de ces attentats, qui avaient fait près de 3.000 morts.

Hommage aux membres du commando

Et les hommages du président américain ne s'arrête pas là. Vendredi, il rencontrera certains membres du commando américain ayant tué le chef d'Al-Qaïda. L'occasion pour le président américain "de remercier en privé certains membres des opérations spéciales impliqués dans l'opération demain à Fort Campbell", selon un haut responsable américain.

Toujours selon ce responsable, le président a reçu mercredi l'amiral William McRaven, responsable des opérations spéciales au Pentagone, dans le Bureau ovale de la Maison-Blanche pour "le remercier en personne" de la réussite de l'opération de dimanche, qui a mis fin à la cavale de près de dix ans du chef d'Al-Qaïda.