11-Septembre : des échanges audio inédits

  • A
  • A
11-Septembre : des échanges audio inédits
Des enregistrements audios inédits entre Mohammed Atta et la tour de contrôle ont été mis au jour.@ MAXPPP
Partagez sur :

11/9 - Les enregistrements complets entre tours de contrôle, pilotes et autorités militaires ont été publiés.

Ce sont des documents saisissants. Des enregistrements, publiés sur le site du New York Times jeudi, révèlent comment s’est passée DIAPORAMA- Les attentats du 11-Septembre " >la tragédie du 11-Septembre, en temps réel. On peut notamment y entendre la voix de Mohammed Atta, le coordinateur des attentats du 11-Septembre et pilote du premier avion à s’écraser contre le World Trade Center.

"Nous contrôlons quelques avions. Mais restez tranquilles et tout ira bien. Nous retournons à l'aéroport", indique dans cet enregistrement Mohammed Atta, qui se trouve à l'intérieur du vol n°11 et qui s'adresse directement à la tour de contrôle. Des extraits de ces enregistrements audio avaient déjà circulé mais le document diffusé par la Rutgers Law Review, une revue d'une université du New Jersey, offre tous les détails des échanges.

"Restez tranquilles et tout ira bien" :

"Quelqu'un a été poignardé"

On peut auparavant entendre sur les enregistrements la voix de Betty Ong, une hôtesse de l'air. La jeune femme décrit et raconte avec sang-froid la situation à bord de l'appareil. "Le cockpit ne répond pas à nos appels. Quelqu'un a été poignardé dans la classe affaires. On n'arrive plus à respirer", explique l'hôtesse de l'air. "Quelqu'un porte un masque à oxygène, on ne ne peut plus bouger", raconte Betty Ong.

A 8h46, le Boeing va s'écraser sur le tour nord du Wolrd Trade Center. A partir de ce moment, tous les contrôleurs aériens prennent conscience que d'autres appareils sont en perdition et qu'une attaque terroriste d'une ampleur sans précédent vient de commencer contre les Etats-Unis.

"Ce n'est pas un exercice"

Un autre enregistrement sonore, cette fois entre la tour de contrôle et les autorités militaires, révèle la panique et l'incompréhension qui a frappé les responsables au moment où se jouait le drame. Ainsi, à la requête d'un contrôleur aérien qui demande "un F-16 ou quelque chose comme ça" pour stopper "un avion détourné qui se dirige droit vers New York", les autorités militaires répondent :"C'est le monde réel ou c'est un test ?". La tour de contrôle précise alors : "Non, ce n'est pas un exercice. Ce n'est pas un test !"

"C'est le monde réel ou c'est un test ?"

>> Où vous étiez le 11 septembre 2001 ? Racontez-nous sur notre carte spéciale 11-Septembre : http://apps.facebook.com/nine-eleven/