10 millions de faux médicaments saisis

  • A
  • A
10 millions de faux médicaments saisis
@ Douane française
Partagez sur :

Interpol a mené une opération d'envergure mondiale pour enrayer un trafic en pleine croissance.

L’INFO. C’est un trafic, en plein essor, considéré comme vingt fois plus rentable que le trafic de drogue. Pour tenter d’enrayer la vente de faux médicaments, Interpol a lancé la semaine dernière une vaste opération d’envergure mondiale, baptisée Pangea 6. Ciblant principalement les sites Internet de ventes de médicaments, l’opération s’est déroulée conjointement dans 99 pays au total, et a permis la saisie de près de 10 millions d'unités de médicaments contrefaits, et potentiellement mortels.

>> A LIRE AUSSI : La vente de médicaments en ligne autorisée

Une saisie estimée à 41 millions de dollars. Les quantités de médicaments saisis lors de l’opération Pangea 6  ont doublé par rapport à l’an dernier.  D'après une évaluation d'Interpol, les médicaments saisis représentent une valeur de 41 millions de dollars. En une semaine, du 18 au 25 juin 2013, plus de 17.000 sites internet vendant des médicaments ont été visités et 9.610 ont été fermés. 58 personnes ont été arrêtées.

Des médicaments fabriqués en Asie.  D'après l'OMS, 50% des médicaments vendus sur Internet seraient des contrefaçons. En ligne, les médicaments les plus prisés sont les médicaments dits de "confort", à savoir les pilules pour maigrir, les traitements miracles contre la calvitie ou encore les aphrodisiaques et les produits érectiles.  Ces traitements, pour la plupart fabriqués en Inde, en Thaïlande ou à Singapour, peuvent se révéler très dangereux. 

Médicaments mutuelle

© MAXPPP

Un danger mortel.  "Vous avez un tas de produits achetés sur Internet qui contiennent en réalité des substances actives dangereuses qui vont provoquer de l'hypertension, des risques cardiaques", souligne Sébastien Cetti, chef de division à la direction du renseignement douanier, au micro d’Europe 1. Parmi ces substances, on distingue notamment la strychnine, du tadalafil et du sildenafil.

Et Sébastien Cetti de prévenir ceux qui pourraient être tentés de jouer les apprentis sorciers : "au mieux, vous pourrez avoir un médicaments qui ne comporte aucune substance active. Au pire des cas, vous aurez un produit qui sera surdosé et qui sera très dangereux pour votre santé, au risque de perdre la vie".

27.06_medicaments-contrefac

>> ALIRE AUSSI : Ces médicaments accessibles sur le Net

Une goutte d’eau. Interpol a également joué sur "l'effet de surprise" cette année, puisque habituellement l'opération "Pangea" était menée à la fin de l'été. Même si l'organisation policière a conscience de "vider l'océan avec une petite cuillère", Aline Plançon, la sous-directrice du programme sur la criminalité pharmaceutique pour Interpol, ajoute que ces actions "ont permis d'étudier les flots de financement des sites criminels organisés et de démanteler des réseaux".

Et en France ? Dans l’Hexagone, les douanes ont saisi plus de 812.300 médicaments de contrebande et de contrefaçon, près de deux fois plus qu'en 2012. 29 procédures judiciaires ont été engagées sur le territoire national, et 12 ont entraîné des décisions de justice et des peines allant du rappel à la loi à un an de prison avec sursis.