Jura : trois bouteilles de Vin Jaune millésimées 1774 aux enchères

  • A
  • A
Jura : trois bouteilles de Vin Jaune millésimées 1774 aux enchères
Les bouteilles ont été conservées plus de 200 ans par les descendants du viticulteur dans une cave enterrée et voûtée d'Arbois, la capitale des vins du Jura. Image d'illustration.
Partagez sur :

Ces trois bouteilles de Vin Jaune, qui seront vendues samedi à Lons-Le-Saunier, proviennent d'un raisin vendangé sous Louis XVI. 

Endormies dans une cave depuis huit générations, il pourrait s'agir des plus vieilles bouteilles de vin en circulation : trois bouteilles de Vin Jaune du Jura, datées de 1774, seront mises en vente samedi à Lons-le-Saunier dans le Jura.

Conservées pendant 200 ans par les descendants. Ces flacons, de type "bourgogne", c'est-à-dire avec un corps ample et un col fin, et d'une contenance de 87 cl, recèlent du Vin Jaune produit par le vigneron arboisien Anatoile Vercel (1725-1786). Les bouteilles ont été conservées plus de 200 ans par ses descendants dans une cave enterrée et voûtée d'Arbois, la capitale des vins du Jura, avant d'en être retirées mardi en vue des enchères.

Les plus vieux vins du monde. Issues d'une vigne taillée sous Louis XV et vendangée sous Louis XVI, "ce sont les plus vieilles bouteilles de vin du monde en circulation", affirme Brigitte Fénaux, commissaire-priseur de la maison Jura Enchères qui tiendra le marteau samedi. Deux bouteilles de la même cuvée avaient déjà été vendues, en 2011 à Arbois pour 57.000 euros et en 2012 à Genève pour 46.000 francs suisses (soit 38.300 euros). "Avoir trois bouteilles de cette année-là et de cette qualité-là, c'est unique", s'est félicité Philippe Étiévant, gérant de Jura Enchères.

Des vins anciens peuvent être "buvables". Quant au destin de ces bouteilles chez leurs futurs propriétaires, "je doute que les gens qui les achète tentent l'expérience de les ouvrir", avance Olivier Poels, dégustateur et spécialiste gastronomie d'Europe 1. "Néanmoins, j'ai eu la chance de goûter des vins qui avaient plus de 100 ans, ils étaient encore très buvables et très consommables", explique-t-il. Ce qui pourrait être le cas aussi de ce vin qui sera vendu samedi.

Le temps "a moins de prise sur les Vins Jaunes". Les Vins Jaunes ont en effet une particularité anti-âge : "ils sont élevés pendant très longtemps dans des grands foudres (immenses tonneaux, équivalents à plusieurs barriques, ndlr) en oxydation, donc, ils ont déjà au départ ce goût très particulier, avec des notes de noix, de curry", explique Olivier Poels. Ce processus fait qu'ils "sont moins sensibles à l'oxydation qui peut survenir en bouteille", rapporte le spécialiste. "Donc, ce sont des vins sur lesquels le vin a moins de prise. Et ils sont probablement plus buvables que si ça avait été des vins rouges ou des vins blancs classiques", estime Olivier Poels.