Un enfant largue un ballon dans le ciel et reçoit en retour une carte des États-Unis

  • A
  • A
Un enfant largue un ballon dans le ciel et reçoit en retour une carte des États-Unis
Florian avait participé à un lancer de ballons en juin dernier lors d'une kermesse à son école. Image d'illustration.@ ROBERTO SCHMIDT / AFP
Partagez sur :

Le jeune Florian, qui vit dans l'Ain, est le seul à avoir reçu une réponse après un lancer de ballons organisé en juin dernier dans son école.

C'est une sacrée surprise qui attendait Florian dans sa boîte aux lettres lundi dernier. Ce jeune garçon, originaire de l'Ain, y a en effet découvert un courrier en provenance des États-Unis, un pays où il ne connaît pourtant personne. Mais il a trouvé l'explication : un ballon lancé dans le ciel en juin dernier lors de la kermesse de l'école, explique jeudi Le Progrès

Une carte postale de Chicago. Florian, qui vit à Ordonnaz, a pu ouvrir lundi une enveloppe en provenance de Chicago, une ville située dans l'Illinois, au nord des États-Unis. Ses parents avaient de quoi être surpris : "nous n’avons pas de famille aux États-Unis et personne dans notre entourage ne prévoyait de se rendre en Amérique. D’où notre étonnement". 

Le seul à avoir reçu une réponse. Mais Florian, lui, a vite résolu le mystère. Il y avait en effet des indices sur la carte. Une certaine "Stephany" y indique avoir découvert un ballon "dans un endroit qui lui est cher". "Le 2 juillet, à la kermesse de l’école, un lâcher de ballons était prévu. Plus d’une centaine en tout. Nous avons écrit prénom et adresse sur une carte qui y était attachée", élude l'écolier, qui précise qu'il est "le seul" pour l'instant à avoir reçu une réponse. 

Ils veulent retrouver "Stephany". "C’est émouvant de recevoir un message aussi inattendu", commente auprès du Progrès la mère de Florian, Nadine. "Pourtant, seul le prénom de mon fils figurait sur la carte jointe au ballon. Heureusement, Ordonnaz n’est pas grand et la lettre est parvenue sans encombre. Nous espérons de tout cœur retrouver la trace de Stephany". Sans son adresse cependant, cela risque d'être difficile, la ville de Chicago compte près de trois millions d'habitants et on y trouve sans doute des centaines de Stephany.