Sue Ann Arnall, la femme qui ne valait qu'un milliard

  • A
  • A
Sue Ann Arnall, la femme qui ne valait qu'un milliard
@ Fernando Leon/Getty Images for TIME/AFP
Partagez sur :

Sue Ann Arnall, ex-épouse d'un richissime industriel américain, pensait pouvoir obtenir plus que le milliard de dollars déjà accordé pour son divorce. Elle a été déboutée par la justice. 

Le sort en est jeté. L'ex-femme d'un magnat du pétrole américain va devoir se contenter d'un milliard de dollars de compensation pour son divorce, l'un des plus chers de l'histoire des Etats-Unis, après avoir perdu une procédure d'appel où elle réclamait davantage.

La plus haute cour de l'Etat de l'Oklahoma a en effet donné raison à Harold Hamm contre sa désormais ex-femme Sue Ann. Cette dernière s'est vu accorder près d'un milliard de dollars (886 millions d'euros) de prestation compensatoire de divorce en novembre dernier mais elle estimait pouvoir demander plus. Une volonté rejetée par la Cour suprême de l'Oklahoma car Sue Ann Arnall avait "déjà encaissé le chèque" rondelet qui lui a été versé. 

Harold Hamm est l'une des plus grosses fortunes d'Amérique grâce à sa part de 68% dans le groupe pétrolier Continental Resources, évaluée à près de 14 milliards de dollars, d'après le magazine Fortune. Le magazine Time l'incluait dans sa liste 2012 des 100 personnes les plus influentes, soulignant qu'il devait une grande partie de sa fortune à l'utilisation de la technologie de la fracturation hydraulique (ou "fracking"), jugée très polluante par les écologistes.