Science : une espèce rare de baleine filmée pour la première fois

  • A
  • A
Science : une espèce rare de baleine filmée pour la première fois
Observée pour la première fois sous l'eau, la baleine à bec de True passe l'essentiel de son temps dans les eaux profondes.@ CRIS BOURONCLE / AFP
Partagez sur :

La vidéo et les photos du cétacé ont été réalisées au large des Açores et des Canaries et devraient "contribuer à révéler les secrets de cette espèce".

C'est une première mondiale. Une espèce de baleine vivant dans les profondeurs océaniques et très rarement aperçue, la baleine à bec de True, a été filmée en train d'évoluer sous l'eau, annonce mardi la revue PeerJ0.

"Un événement si rare." La vidéo sous-marine et les photos du cétacé ont été réalisées au large des Açores et des Canaries et devraient "contribuer à révéler les secrets de cette espèce", indique la revue. "Voir des baleines à bec en mer est un événement si rare que de nombreux chercheurs consacrant leur vie à l'étude des cétacés n'en on jamais vu", souligne PeerJ dans un communiqué.

Cétacé des "eaux profondes". "Mesoplodon mirus", l'une des 22 espèces de baleines à bec, reste largement invisible au regard des humains. Elle passe 92% de son temps "dans des eaux profondes, généralement loin des côtes", et n'est pas attirée par les bateaux. La baleine à bec de True peut passer jusqu'à deux heures à 3.000 mètres de profondeur pour se nourrir, avant de se reposer avec des plongeons plus brefs et moins profonds, ponctués de brefs intervalles à la surface. Un comportement qui la rend difficile à observer. 

Peu de données existent concernant leur nombre, leur répartition géographique et leur rythme de reproduction. Comme toutes les autres espèces marines, les baleines à bec subissent les conséquences des activités humaines. On les retrouve parfois sur le rivage avec du plastique dans l'estomac, piégées dans du matériel de pêche ou blessées par l'hélice de bateaux.