Pour les Vikings, l'apocalypse, c'est samedi

  • A
  • A
Pour les Vikings, l'apocalypse, c'est samedi
Un festivalier lors du Viking Festival à Catoira , en Espagne.@ REUTERS/Miguel Vidal
Partagez sur :

APOCALYPSE NOW ? - Une fois encore, la fin du monde menacerait. En tout cas, selon les Vikings.

Le 22 février. Superstitieux, tremblez ! Après les funestes prédictions du calendrier Maya, celles des Vikings vont obscurcir votre fin de semaine. Mais cette fois, le préavis apocalyptique est de plus courte durée. La fin du monde est en effet annoncée pour le 22 février, rapportait mercredi le quotidien anglais The Daily Beast

“Ragnarok”. Une hypothèse de "fin du monde" issue de légendes connues sous le doux nom de “Ragnarok”. Ce phénomène, selon les Vikings, se traduirait par une série d'événements qui provoqueraient une terrible bataille finale, fatale à de nombreuses et importantes divinités. Ce combat serait suivi de “plusieurs catastrophes naturelles, dont résulterait l’immersion de la Terre”, décrit le magazine Time.  

Loup, serpent et dragon. La mythologie nordique aurait pu se contenter de tuer l’humanité dans une gigantesque noyade, mais la prédiction ne s’arrête pas là. Car selon la légende, le monstrueux loup Fenrir s’évaderait de prison, et Jörmungandr, colossal serpent de mer, jaillirait des eaux. Pendant ce temps, un dragon venu tout droit de l’enfer reviendrait sur Terre pour combattre un héros, qui lui aussi, aurait ressuscité du royaume des morts. 

Tremblements de terre. Les Vikings ayant une imagination débordante, la bataille continue entre les dieux et le monstre Fenrir. Un combat finalement perdu par les dieux créateurs, tués par le Fenrir. Les monstres finissent alors par dévorer le Soleil et la Lune, provoquant la chute des étoiles et de funestes tremblements de terre. Mais que les superstitieux se rassurent. Selon les Vikings, ajoute The Daily Beast, “Ragnarok” est précédé de trois hivers glaciaux sans aucune période estivale. Ce qui est loin d’être le cas