Pamela Anderson à l'Assemblée nationale aujourd'hui

  • A
  • A
Pamela Anderson à l'Assemblée nationale aujourd'hui
@ Gary Gershoff / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

L'ex-sauveteuse d'Alerte à Malibu y interviendra en salle de presse pour critiquer le gavages des oies et des canards. 

La célèbre bimbo Pamela Anderson interviendra à l'Assemblée nationale mardi. Une présence pas si étonnante quand on connait l'engagement de l'actrice en faveur des animaux. Elle y prendra la défense d'une proposition de loi visant à interdire le gavage des oies et des canards.

Intervention à 18 heures. L'ex-star d'Alerte à Malibu s'exprimera à 18 heures dans la salle de presse, après l'intervention de la députée Laurence Abeille. Cette dernière est à l'origine d'une proposition de loi visant à interdire le gavage des oies et des canards pour la production de foie gras. 

Au nom de la fondation Brigitte Bardot. L'élue EELV assume le choix d'avoir fait venir Pamela Anderson. Mais, contactée par Le Scan, elle a précisé que c'est la fondation Brigitte Bardot qui a choisi cette intervenante. "Ce n'est pas mon métier d'aller chercher telle ou telle personnalité du spectacle, c'est aux associations de le faire", a-t-elle expliqué. Avant d'ajouter avoir "hâte de pouvoir échanger avec (Pamela Anderson) au sujet de ces thématiques, sur lesquelles je travaille depuis longtemps". Elle reconnait que cette venue a le mérite d'"attirer l'attention" sur le gavage d'oies. 

Au Kremlin en décembre dernier. Pamela Anderson n'est pas une débutante dans la cause animale. Cela fait deux ans que l'actrice qui a joué dans Scooby-Doo et Scary Movie 3 travaille avec la fondation Brigitte Bardot. Elle milite également dans l'association américaine PETA, prône le végétarisme et lutte contre le port de fourrures. Elle a même reçu en 2015 le titre de comtesse de Giglio de la part de la province du Monténégro en remerciement de ses engagements. Et elle n'est pas non plus une bleue concernant les interventions publiques. En décembre dernier, elle a été reçue au Kremlin pour critiquer la chasse à la baleine.