"Napflix", une chaîne de la sieste pour aider à dormir

  • A
  • A
"Napflix", une chaîne de la sieste pour aider à dormir
Ce service sur internet ne propose que des vidéos soporifiques pour aider à dormir.@ ROBERT FRANCOIS / AFP
Partagez sur :

Au programme : concours de pétanque, comptes à rebours pendant des heures ou encore cours de physique quantique.

"Nous recherchons la monotonie et la répétition." L'objectif des fondateurs de "Napflix" est aussi clair que le nom de leur service de vidéos en ligne (contraction de "Netflix" et "nap", qui signifie "sieste" en anglais) : proposer des contenus jugés soporifiques pour faciliter l'endormissement et encourager les spectateurs à piquer un petit somme.

Documentaire sur les pandas. Deux publicitaires de Barcelone ont en effet inventé une version espagnole potache du géant américain Netflix. Mis en ligne lundi, "Napflix" offre une soixantaine de vidéos tirées de YouTube qui ne montrent que du "divertissement ennuyeux". On y retrouve donc des concours de pétanque, mais aussi des cours de physique quantique, des comptes à rebours pendant des heures, d'interminables vidéos de pluie qui frappe les vitres, le mariage de l'aînée des sœurs du roi espagnol Felipe VI, un documentaire sur la vie des pandas et une représentation du Lac des Cygnes

Des milliers de visite. "Cela doit être le genre de choses qui nous rappellent l'enfance, comme ces cours au collège qui se déroulaient après manger ou les séries TV après le repas, qui commençaient d'une manière, continuaient pareil... sans que tu perdes le fil si tu t'endors", explique non sans ironie l'un des fondateurs, Victor Gutierrez de Tena. Âgé de 31 ans, ce dernier a eu l'idée de "Napflix" au cours d'un week-end avec son collègue, Francesc Bonet, 41 ans. Une idée qui marche, puisque le service est très vite devenu viral et attire, selon le Barcelonais, des milliers de visite chaque jour.

Expérimentation publicitaire. Si Victor Gutierrez de Tena assure n'avoir pas dépensé ni gagné un euro avec "Napflix", il admet néanmoins que se cache derrière la blague une sorte d'expérimentation publicitaire. L'expérience s'approche en effet de la création d'une stratégie de marque, déclinée pour créer une communauté de fans. On aurait ainsi pu imaginer, explique-t-il, qu'un "fabricant de matelas" cherche à promouvoir la sieste en proposant des contenus pour relaxer l'esprit. Et ce afin de relancer la pratique de la "siesta" en Espagne. Car si les Espagnols sont réputés leur pause de début d'après-midi, il ne s'agit cependant plus qu'un cliché. En effet, seulement 16% d'entre eux la pratiquent tous les jours, selon une enquête des fabricants de lit du pays.