Malvoyant, ce bébé découvre pour la première fois le visage de sa mère

  • A
  • A
Malvoyant, ce bébé découvre pour la première fois le visage de sa mère
@ Mailonline.co.uk
Partagez sur :

Séquence émotion. Un nouveau-né de quatre mois, souffrant d'une maladie rare altérant sévèrement sa vision, a découvert le visage de sa mère pour la première fois.

VIDEO

L'histoire se déroule aux Etats-Unis. Le "petit Leo", comme le surnomme sa mère, souffre depuis sa naissance d'une maladie génétique rare, l'albinisme oculo-cutané, touchant la pigmentation de la peau, des cheveux, des poils, et des yeux. A quatre mois, le nouveau–né n'a jamais vu le visage de sa mère. Jusqu'à ce qu'Erin, 35 ans, ne lui pose une paire de lunettes adaptée sur le bout de son nez.

"Coucou mon coeur", dit-elle à son fils dans la vidéo. Après un court moment de confusion, Léopold regarde sa mère, un grand sourire aux lèvres. Il découvre les traits de son visage pour la première fois. "Il n'y avait pas un œil de sec dans la maison", rapporte David, le père du bébé, ému, au Mail Online. " J'ai eu des difficultés à tenir la caméra tellement je pleurais", ajoute encore David, qui filme la scène. 

Selon le médecin de Léopold, l'enfant "voyait avec ses mains" en raison de sa mauvaise vue. Le père du nouveau-né avait ainsi l'habitude de placer sa barbe près de l'enfant pour que Leopold puisse ensuite toucher son visage. Une paire de lunettes en caoutchouc, ne représentant aucun danger pour l'enfant, a été conçue sur mesure. 

"Il sourit bien plus et interagit beaucoup plus". Pour le premier essayage de ces lunettes, Erin avait invité le cercle familial, que l'on entend s'émouvoir dans la vidéo. Depuis, "il sourit bien plus et interagit beaucoup plus", commente, heureux, David. L'enfant semble prendre pleinement conscience de son environnement : " Il adore la lumière et être à l'extérieur pour voir l'herbe et le bleu du ciel". La vie entière du bébé a changé : "Il voit le monde sous un nouveau jour", ajoute David. 

La vie de Leopold ne sera cependant pas un long fleuve tranquille. En raison de sa maladie, le bébé risque de contracter cancers et mélanomes à cause de sa peau très claire. L'albinisme oculo-cutané touche environ un enfant sur 20.000.