Les jambes de son futur bébé dépassaient de son utérus

  • A
  • A
Les jambes de son futur bébé dépassaient de son utérus
La découverte faite à la 22e semaine de grossesse a entraîné un accouchement par césarienne huit semaines après. Image d'illustration.@ JOHAN ORDONEZ / AFP
Partagez sur :

Cette femme, dont le cas a été traité dans une revue médicale, avait une hernie du sac amniotique, un fait rare dans l'histoire de l'obstétrique. 

Ce gynécologue-obstétricien au CHU d’Angers peine à en revenir. Le Dr Pierre-Emmanuel Bouet a été confronté l'an dernier à une femme enceinte présentant une hernie de son sac amniotique. Résultat : les jambes de l'embryon s'étaient développées hors de l'utérus, dans son abdomen. Cette découverte insolite a été traité récemment dans un article scientifique du le New England Journal of medicine et rapporté aussi par le site du Washington Post.

Rupture de 2,5 cm. Le rendu de l'IRM que la femme à sa 22e semaine de grossesse a reçu est parlant. On y voit bien les jambes du nourrisson en devenir dépasser de l'utérus. La raison ? Une hernie qui a provoqué une rupture de 2,5 cm du sac amniotique. Les parents, eux, ont pris le risque de poursuivre la gestation malgré les risques notamment une rupture utérine complète, une naissance prématurée ou encore une ablation finale de l'utérus. 

Une naissance prématurée. Mais, arrivée à la 30e semaine de grossesse, un nouvel examen a révélé que la rupture s'était agrandie jusqu'à 5 cm et que l'abdomen de l'embryon dépassait désormais de l'utérus. Une césarienne a donc été déclenchée en septembre 2015, donnant naissance à un enfant de 1,3 kg, prématuré mais en bonne santé. L'hernie de la parturiente, elle, a été opérée et elle a pu sortir de l'hôpital cinq jours après l'accouchement.



26 cas recensés. Les hernies du sac amniotique peuvent être favorisées par des césariennes successives. Les cicatrices que laissent ces dernières sur les parois de l'utérus ont en effet tendance à le rendre plus rigide. Mais elles restent rares, seuls 26 cas ont été recensés dans l'histoire mondiale de l'obstétrique, rapporte le Washington Post.