Les cours étaient mauvais : une étudiante américaine remboursée en Suède

  • A
  • A
Les cours étaient mauvais : une étudiante américaine remboursée en Suède
Image d'illustration, université@ MYCHELE DANIAU/AFP
Partagez sur :

Elle voulait étudier la finance analytique, mais a jugé que la qualité des cours de maths était médiocre. Un tribunal suédois vient de lui donner raison. 

Une Américaine qui poursuivait une université suédoise en se plaignant d'un enseignement d'un niveau insuffisant a obtenu de la justice de se faire rembourser les frais de scolarité.

Le niveau en maths était trop faible à son goût. Connie Dickinson, devenue Connie Askenbäck en épousant un Suédois, était venue de Californie en 2011, à l'âge de 31 ans, pour un cursus de Finance analytique à la Mälardalens Högskola de Västerås (est) qui devait durer trois ans. Mais elle avait vite déchanté, notamment face à un niveau en mathématiques bien trop faible à son goût pour espérer faire carrière dans la finance. En 2013, lorsque les étudiants avaient été informés que l'inspection de l'enseignement supérieur avait détecté des lacunes importantes dans ce cursus, elle avait abandonné avant de décrocher un diplôme.

Et le tribunal a estimé que la jeune femme avait raison. "En raison de ces lacunes, le tribunal estime que l'université a failli à ses obligations contractuelles envers Connie Askenbäck puisque sa formation n'avait en pratique pas de valeur", ont expliqué les juges dans un communiqué. Le tribunal de Västerås a condamné la Mälardalens Högskola à rembourser les frais de scolarité des trois années, soit 170.182 couronnes (environ 18.300 euros), plus les intérêts. L'université a laissé entendre que ce jugement créait un précédent qui pourrait avoir des répercussions importantes pour l'enseignement supérieur suédois. "Cela a une incidence sur tout le secteur", a estimé sa directrice, Marie Eriksson, dans un communiqué.