Ferney-Voltaire rate son hommage à Voltaire

  • A
  • A
Ferney-Voltaire rate son hommage à Voltaire
@ MAXPPP
Partagez sur :

"DAUMAGE" - Des plaques en hommage au philosophe posées dans la ville sont truffées de fautes d'orthographe, gâchant l'initiative.

Et un hommage raté, un ! La commune de Ferney-Voltaire, dans l'Ain, a voulu rendre hommage à l'écrivain et philosophe Voltaire, qui y vécut et contribua au développement de la commune. Mais c'était sans compter sur les fautes d'orthographe et les approximations dans les citations, qui ont placé la commune au centre de l'attention des défenseurs de la langue française. Des plaques en hommage à Voltaire ont été scellées en juillet dernier sur des dalles en bronze dans le parc "La Tire" au pied du château Voltaire, nous apprend l'AFP. Et chacune renferme sa petite faute...

"Abstinance" et fréres". Rédigée par Voltaire en août 1761, la phrase "rien ne se fait sans un peu d'enthousiasme" devient "rien ne se fait sans peu d'enthousiasme". Ou encore: "Ni l'abstinance (sic), ni l'excès ne rendent un homme heureux", et cet accent sur la mauvaise pente: "Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont fréres".

Une boulette à 2.000 euros. En plus des cinq fautes d'orthographe ou de syntaxe, on dénombre "une inexactitude", selon Alex Décotte, membre de l'association "Voltaire à Ferney" et auteur du blog "Ferney Voltaire". "Une citation attribuée à Voltaire appartient en réalité à Rabelais". La commune a indiqué que "les plaques, d'une valeur unitaire de 380 euros HT, seront bien entendu retirées et remplacées au cours de l'automne par le prestataire" et qu'"une investigation est actuellement en cours pour en déterminer la ou les responsabilités en regard des contrats passés".

Voltaire "se marrerait beaucoup". "En tous cas, je pense que Voltaire se marrerait beaucoup en voyant ça. Il aimait écrire sur les couacs, les +coïnnades+ de Ferney comme il disait!", a pour sa part plaisanté Alex Décotte.