En Norvège, une ministre saute à l'eau pour vivre la situation des migrants

  • A
  • A
En Norvège, une ministre saute à l'eau pour vivre la situation des migrants
Déjà décriée pour sa politique migratoire restrictive, Sylvi Listhaug s'est encore attirée de nombreuses critiques.@ capture Youtube - VIDEOLANDMARKS
Partagez sur :

Sylvi Listhaug, la ministre norvégienne de l'Immigration, est la cible de nombreuses moqueries depuis qu'elle a accepté de tenir le premier rôle dans une exercice de sauvetage avec les équipes de Frontex.

Son plongeon a fait "flop". La ministre norvégienne de l’Immigration s’est jetée dans la Méditerranée mardi 19 avril, selon elle pour adopter le point de vue des centaines de migrants qui risquent chaque jour leur vie en franchissant le mer Égée. Alors qu’elle se trouvait au large de Lesbos, sur le navire de l’équipe norvégienne de Frontex (Agence européenne de gestion des frontières extérieures de l’UE), Sylvi Listhaug a tenu à marquer son déplacement par cette expérience symbolique. La responsable avait néanmoins revêtu une combinaison de survie, un luxe dont ne bénéficient pas les réfugiés qui tentent d'entrer en Europe.

Sauvetage. Après quelques minutes passées à barboter dans la mer, la ministre a pu être repêchée par les sauveteurs norvégiens. "Vous ne pouvez pas vous mettre dans la même situation que les réfugiés, mais vous pouvez la voir depuis leur point de vue, ce que c'est d'être dans l'eau" a-t-elle déclaré à l'agence de presse NTB. Sur TV2, elle s'est encore justifiée : "J'ai parlé avec l'équipage, qui m’a raconté des histoires horribles. Ce sont des héros qui ont sauvé plus de 3.000 personnes. Lorsqu’ils m’ont proposé de voir comment ils travaillaient, il est clair que j’ai accepté. Il aurait été totalement impoli de ma part de ne pas le faire."

Une séquence largement moquée. Décriée pour sa politique migratoire restrictive, Sylvi Listhaug, membre du parti du progrès, avait déjà fait parler d’elle en janvier, quand des migrants avaient été expulsés de Norvège vers la Russie, alors que les températures avoisinaient les -30°c, rappelle Paris-Match. Avec son plongeon dans la Méditerranée, la ministre s’est attirée, via les réseaux sociaux, les critiques de nombreux responsables et internautes. Sur Twitter, la députée socialiste Karin Andresen lui a même conseillé d’"ouvrir sa fenêtre pour savoir vraiment ce que ça fait d’être sans abri."



La séquence du plongeon a également été parodiée, à l’image de ce montage où la ministre atterrit dans un verre d’eau.