Diego, la bête de sexe qui sauve son espèce de l'extinction

  • A
  • A
Diego, la bête de sexe qui sauve son espèce de l'extinction
@ YASUYOSHI CHIBA / AFP
Partagez sur :

Grâce à sa sexualité débordante, Diego, une tortue des îles Galapagos, a engendré plus de 800 petits. Et ainsi sauvé l'espèce d'une extinction qui la menaçait.

A 100 ans passés, Diego n'a pas besoin de viagra pour entretenir sa libido toujours florissante. Ne cherchez aucun lien de parenté avec un certain Rocco, puisque le Diego en question n'est pas un être humain, mais bien une tortue des îles Galapagos. Ces petites bêtes - façon de parler puisqu'elles pèsent en moyenne 220 kilos pour un mètre 20 de long - sont un peu le symbole de cet archipel situé au large de l'Equateur. Un symbole menacé d'extinction : de 250.000 spécimens au XVIe siècle, la population s'est réduite comme peau de chagrin.

Elles ne seraient plus que 15.000 aujourd'hui, selon les équipes du parc national des Galapagos. Heureusement, Diego est là ! Et il ne chôme pas. Depuis son arrivée sur l'île en 1976, le beau mâle a engendré 800 bébés tortues. Un score qui force le respect de ses nombreux fans.

Famille nombreuse. Parmi ses aficionados, Washington Tapia est l'un des plus investis dans la préservation des tortues. Pour ce conseiller du parc national, Diego est donc un héros, un stakhanoviste du sexe, qui a fait de la sauvegarde de son espèce un sacerdoce. Il faut dire que les chiffres le concernant sont élogieux. Après une étude génétique menée par les scientifiques du parc il y a six ans de cela, Washington Tapia a pu constater que Diego était en fait le père de "40% des couvées de l'île dEspanola".

Encore de longues années devant lui. Pour accomplir sa noble mission, Diego, baptisé ainsi en référence à la ville californienne de San Diego où il végétait dans un zoo, est donc venu de loin. Mais l'investissement s'est avéré payant. D'ailleurs, les amoureux des tortues géantes peuvent être rassurés. A 100 ans, Diego est encore un fringant jeune éphèbe, car une tortue géante vit en moyenne de 150 à 200 ans. De quoi vivre heureux, et avoir beaucoup d'enfants.