Bretagne : faute de trouver un médecin, une commune annonce embaucher... un druide

  • A
  • A
Bretagne : faute de trouver un médecin, une commune annonce embaucher... un druide
Un druide dans une forêt bretonne en 1997. Image d'illustration.@ EMMANUEL PAIN / ARCHIVES / AFP
Partagez sur :

Confrontée au problème des déserts médicaux, la commune bretonne de La Roche-Derrien a annoncé avoir recruté... un druide. Avant, finalement, d'avouer qu'il s'agissait d'un canular. 

Qui eut cru que la désertification médicale pourrait avoir une conséquence aussi loufoque ? La Roche-Derrien, petite commune bretonne, a publié une annonce sur Le Bon Coin pour trouver un nouveau médecin. Mais aucun généraliste n'y a répondu. Seul un druide a offert ses services, rapporte jeudi Ouest-France, tombé dans le panneau comme nombre d'autres médias, dont Europe 1.


Mise à jour vendredi 10h :

Car après avoir observé le buzz prendre, la mairie a finalement admis qu'il s'agissait d'un canular. Si la petite annonce sur le Bon coin est bien réelle, toute la suite a été savamment orchestrée. Après avoir posté l'annonce, "nous avons reçu un coup de fil de gens qui font un peu de com’, et qui nous ont proposé d’annoncer que nous allions recruter un druide. Au point où nous en somme, on s'est dit, on y va, on fonce dans le tas… On a essayé le ton de l'humour, de la blague… mais c’est très sérieux", s'est justifié l'édile. Et le druide, ne le cherchez pas dans la forêt de Brocéliande, c'était en fait un comédien !

Désert médical. La Roche-Derrien, commune d'environ 1.000 habitants située dans les Côtes-D'Armor, a été confrontée récemment au départ d'un de ses médecins. Et un autre est proche de la retraite. Face à cette désertification médicale, la mairie a décidé de partir à la recherche d'un nouveau généraliste. "Annonces professionnelles", "panneaux", recours au Bon Coin, célèbre site de petites annonces... le maire, Jean-Louis Even, explique au quotidien régional n'avoir rien négligé. Sans succès puisqu'il n'a "eu pour seule réponse qu'un druide guérisseur", nommé Gwenn-Maël.

"Un complément de confort" grâce aux "forces naturelles". La commune, pas effrayée, a décidé d'accepter cette offre insolite. Mais le maire se veut rassurant : "en aucun cas, il ne se substituera aux médecins, mais apportera un complément de confort pour les troubles du corps et de l’esprit, grâce aux forces naturelles". Des propos qui ne satisfont pas certains habitants qui ont mal accueilli la nouvelle. Ainsi, le panneau d'affichage annonçant les futures permanences du druide dans les locaux de la mairie a été dégradé. "Je comprends que des gens soient défavorables", explique Jean-Louis Even, "mais la Bretagne n’est-elle pas le pays des druides ?". Les druides étaient les prêtres des Celtes qui peuplaient la Gaule, l'Irlande et la Bretagne dans l'Antiquité.

"Le contact a été frais". Le druide Gwenn-Maël, dans une vidéo postée sur son compte Facebook lundi, explique qu'à La Roche-Terrien il a rencontré "des gens merveilleux. "Je ressens tellement cette terre, ce besoin de m'ancrer ici que je vais tout faire pour qu'on m'accepte", y rapporte-t-il. Il se félicite aussi d'avoir pu parler, lors d'une rencontre avec les responsables locaux, de son travail de druide, "sans problèmes, sans barrières aucune, le contact a été frais et direct". 

Regardez la vidéo du druide Gwenn-Maël où il explique comment choisir des pierres en forêt pour en "récolter l'énergie de nos ancêtres" (qui fait donc partie intégrante du canular, ndlr) :