Australie : un koala orphelin se console avec une peluche

  • A
  • A
Australie : un koala orphelin se console avec une peluche
Grâce à son koala en peluche, le jeune Shayne surmonte la perte de sa mère et apprend à être indépendant.@ BEN BEADEN / AUSTRALIA ZOO / AFP
Partagez sur :

Sa mère étant morte percutée par une voiture, ce jeune koala s'est attaché à une peluche dans l'hôpital où il est pris en charge.

Un koala australien se console d'avoir perdu sa mère avec une peluche à l'effigie du marsupial qui l'aide à surmonter le traumatisme de sa mort.

Sa mère, percutée par une voiture. La mère de Shayne, un koala de neuf mois, a été tuée récemment par une voiture dans l'État du Queensland, dans l'est de l'Australie. Le bébé marsupial était accroché au dos de sa mère au moment de l'accident et a été projeté à 20 mètres par l'impact. Lorsqu'il a été secouru, il était en train d'être attaqué par les corbeaux.

Il s'accroche à la peluche. Shayne a été conduit jusqu'à l'Hôpital de la faune sauvage du zoo d'Australie, géré par la famille du "chasseur de crocodiles" Steve Irwin, un défenseur de l'environnement icône dans son pays.  Les vétérinaires de l'Hôpital expliquent qu'il surmonte son épreuve et apprend à être indépendant grâce à un koala en peluche, auquel il s'accroche comme il le ferait avec sa mère. "Shayne n'a pas été blessé dans l'accident. Mais il doit affronter la perte de sa mère et les leçons vitales qu'il doit apprendre pour se muer en koala indépendant et sauvage", a dit lundi la directrice de l'établissement Rosie Booth.

Menacé de disparition. Les koalas, marsupiaux emblématiques de l'île-continent, sont victimes du changement climatique, de la perte de leur habitat, des attaques de chiens, des accidents de voiture et des infections à chlamydiae. L'Hôpital de la faune sauvage soigne en moyenne de 70 à 80 koalas par mois. À l'arrivée des premiers colons britanniques en 1788 en Australie, les koalas étaient plus de 10 millions. Comme ils vivent haut perchés dans les arbres, leur nombre est difficile à évaluer mais ils étaient estimés à 330.000 en 2012.