Une nouvelle maison, oui, mais écolo

  • A
  • A
Une nouvelle maison, oui, mais écolo
@ MAXPPP
Partagez sur :

Plusieurs organismes incitent les propriétaires à réaliser des économies d’énergie.

Avec la rentrée, les bonnes initiatives. La Fnaim et Leclerc s’engagent en ce début septembre à récompenser les propriétaires aux comportements écologiques au sein de leur habitat.

Des chèques équitables

Leclerc offre des chèques-cadeaux à ceux qui souhaitent rénover leur maison écologique ou encore entreprendre des travaux pour économiser l’énergie au sein de leur foyer. Si vous souhaitez installer une pompe à chaleur à eau, un chauffe-eau solaire individuel, des fenêtres et portes-fenêtres avec vitrage isolant ou encore poser un radiateur à chaleur douce pour un chauffage central à combustible, vous êtes concernés. 16 travaux types ont été sélectionnés.

Ces chèques-cadeaux utilisables dans les magasins Leclerc, hors carburant, sont plutôt intéressants. Ils peuvent atteindre 115 euros pour un programmateur d’intermittence sur chaudière existante, 588 euros pour l’installation d’une chaudière à condensation et jusqu’à 855 euros pour l’isolation d’une toiture.

Pour obtenir ces "primes énergie", la méthode est simple. Il suffit de s’inscrire sur le site de Leclerc dédié à l’opération, de réaliser des travaux dans la liste préétablie par le gouvernement, de remplir un dossier et une fois ce dernier validé de récupérer les primes. Avec ce système Leclerc va récupérer des certificats d’économie d’énergie pour "prouver à l’administration que le groupe a un rôle moteur, un rôle d’incitation", assure le groupe.

La Fnaim relance l’éco-prêt à taux zéro

Finies les constructions non responsables, c’est en tout cas ce que plaide la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim). Elle lance une campagne d’information pour inciter les futurs acheteurs à réaliser 100.000 éco-rénovations d’ici le début 2013. Car, elle souhaite relancer l’une des mesures phares du Grenelle de l’Environnement "en perte de vitesse" : l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ). Il permet de financer la rénovation énergétique du logement et ainsi de réduire les consommations d'énergie et vos émissions de gaz à effet de serre.

Concrètement, elle propose quatre mesures aux autorités, en faveur des propriétaires. La Fnaim réclame une extension de "la TVA à taux réduit sur les chaudières collectives performantes", mais aussi l’allongement "du cumul éco-PTZ et crédit d’impôt sur travaux jusqu’à fin 2012, l’extension l’éco-PTZ aux résidences secondaires et aux locations saisonnières, et enfin l’obligation à constituer des provisions spéciales dans les immeubles soumis au statut de copropriété". Enfin, elle propose aux professionnels du secteur de se former à la rénovation énergétique.