Que faire en cas de cambriolage ?

  • A
  • A
Que faire en cas de cambriolage ?
Partagez sur :

Mauvaise surprise en rentrant chez vous : vous découvrez que vous avez été victime d'un cambriolage. Que faire ? Mode d’emploi.

Mauvaise surprise en rentrant chez vous : vous découvrez que vous avez été victime d'un cambriolage. Que faire ? Mode d’emploi.

Prendre les devants pour éviter une seconde effraction

Premier réflexe : en vue d'éviter un deuxième vol, prenez immédiatement les dispositions nécessaires en faisant réparer une éventuelle fenêtre endommagée ou en posant un verrou si votre porte d'entrée ne ferme plus. Contactez la police et déposez plainte. Et dans les deux jours ouvrés suivant le dommage, déclarez le vol auprès de votre société d'assurance par lettre recommandée.

Dans un second temps, vous devrez établir la liste des objets subtilisés, éventuellement avec leur estimation. Adressez cette liste à votre assureur, accompagnée du récépissé de la déclaration de vol qui a été faite au commissariat de police ou à la gendarmerie.

Suivre à la lettre les clauses du contrat d’assurance

Les conseils des assureurs pour limiter le risque de vol, garanti dans les contrats multirisques habitation, sont très précis : équiper les portes d’entrée de deux systèmes de fermeture, recourir à des volets particulièrement résistants ou bien à des grilles pour protéger les fenêtres trop aisément accessibles (rez-de-chaussée ou premier étage...). Certains contrats exigent d'ailleurs l'utilisation de tous les moyens de protection existants en cas d'absence prolongée (selon le contrat, cette durée peut être définie comme supérieure à vingt-quatre heures, quinze heures, voire douze heures), ou pendant la nuit.

Pour que la garantie vol s'applique, vous devrez apporter à l'assureur la preuve que ce cambriolage a eu lieu dans des circonstances telles que celles prévues au contrat (par exemple en démontrant qu'il y a eu effraction de votre domicile). Usez ensuite de tous les moyens pour établir la preuve de l'existence et de la valeur des biens qui vous ont été dérobés : factures d’achat ou de réparation, bons de garantie, certificats d’authenticité...

Présentez également des photographies (attention, pour des bijoux, celles-ci n'attesteront pas de leur valeur).

300 000 vols en 2007

Sachez que, d'après les chiffres du ministère de l'Intérieur, plus de 300 000 cambriolages ont été recensés en 2007. 53 % de ces vols concernent les habitations, en majorité les résidences principales. Les 47 % restants sont commis dans des locaux industriels, commerciaux ou financiers.

Les régions Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Rhône-Alpes et Nord-Pas-de-Calais sont les plus touchées. La Corse et le Limousin sont les moins atteintes.