Quatre raisons d'Acheter

  • A
  • A
Quatre raisons d'Acheter
Partagez sur :

A moins de disposer d’un logement de fonction, de travailler à l’étranger ou d’être muté(e) en permanence, les motifs qui poussent à devenir propriétaire ne manquent pas...

Il suffit de disposer de revenus réguliers, d’avoir envie de s’installer à deux, de préparer l’arrivée d’un bébé, d’arriver à la fin d’un bail, de bénéficier d’une augmentation de salaire ou encore de profiter d’un coup de pouce financier des parents! Une chose est sûre : acheter sa résidence principale offre de nombreux atouts.

Raison n ° 1 : se constituer un patrimoine

Les placements financiers en tout genre constituent de bonnes solutions pour épargner à petite dose et se constituer un pécule. L’achat immobilier est réputé pour offrir un sacré coup d’accélérateur capable d’étoffer votre patrimoine. Certes au départ, rien n’est à vous. Comme le financement est à crédit, tout appartient à la banque ou presque.

Au fil du temps, vous épongez votre dette et votre logement vous revient progressivement de droit. Pour peu que votre « Home sweet home » prennent de la valeur en raison de l’amélioration du quartier, d’un marché immobilier en bonne santé ou de l’arrivée du métro ou du tram au pied de votre immeuble….et c’est le jackpot !

Après plusieurs années, le nouveau prix sera en principe supérieur à la valeur d’achat. La dernière décennie a été exceptionnelle de ce point de vue. Entre 1998 et 2008, le prix de la pierre a plus que doublé en France. Bon nombre de personnes qui ont acheté et vendu pendant ces années de boom, ont empoché de belles plus values qui dopent un patrimoine!

Raison n° 2 : S’endetter pour profiter de crédits adaptés

A moins d’avoir gagné au Loto ou hérité d’un oncle d’Amérique, le recours au crédit est quasi incontournable pour acheter un bien immobilier.

Mais pour s’endetter deux conditions sont à respecter :

1) bénéficier d’entrées d’argent régulières (salaires, honoraires, bénéfices, etc.) histoire de payer sans angoisse les mensualités pendant de longues années.

2) Ne pas avoir trop de crédits en cours sur le dos. Selon les banques, un emprunteur ne peut pas consacrer plus 33 % de ses revenus nets mensuels au remboursement d’un ou plusieurs prêts.

Alors faites vos comptes ! Il suffit pour cela de diviser la totalité des mensualités des prêts en cours (crédit auto, consommation, revolving, personnel, etc.) par vos revenus annuels.

Vous dépassez de 33 % ? Jetez l’éponge aucune banque ne vous prêtera. Votre taux d’endettement (tous crédits compris) est inférieur à 33% ? Votre demande de crédit tient la route.

Raison n° 3 : Ne pas payer un loyer en pure perte

Vous découvrez que votre loyer actuel coûte presque aussi cher qu’une mensualité de crédit? Mieux vaut acheter que de louer. Non seulement le recours au crédit donne l’occasion de jouir du bien sans l’avoir payé.

Mais en plus c’est aussi une façon d’économiser un loyer versé en pure perte. Souscrire un prêt pour payer sa résidence principale oblige à réaliser une sorte d’épargne forcée.

Raison n° 4 : Diminuer ses impôts

Cerise sur le gâteau !

L’achat d’une résidence principale permet de diminuer votre impôt sur le revenu. Depuis mai 2007, l’Etat accorde un crédit d’impôt au cours des cinq premières années de crédit. Il est possible de déduire 40 % des intérêts d’emprunt la première année suivant l’acquisition, puis 20 % les quatre années suivantes.

Ce crédit est plafonné à 3 750 euros par an pour une personne seule et à 7 500 euros pour un couple, majoré de 500 euros par personne à charge.

Concrètement :

* pour un célibataire, le crédit d’impôt s’élève au maximum la première année à 1 500 euros (40 % x 3 750), puis à 750 euros (20 % x 3750) les quatre années suivantes.

* pour un couple, le crédit d’impôt s’élève au maximum la première année à 3 000 euros (40 %x 7 500), puis à 1 500 € les quatre années suivantes. A savoir : Si le crédit d'impôt excède l'impôt dû, l'excédent est restitué par le fisc. Cette mesure profite donc aux personnes non imposables.