Quand recourir à un architecte ?

  • A
  • A
Quand recourir à un architecte ?
Partagez sur :

Les projets qui requièrent un permis de construire doivent être dessinés par un architecte.

Les particuliers ont l’obligation légale de faire appel à un architecte dès qu’un permis de construire est requis. Lors de la construction d’une maison individuelle, et à condition que votre projet représente une surface hors œuvre nette (Shon) supérieure à 170 m2, vous devez le faire esquisser par un architecte. La surface hors œuvre nette se mesure extérieurement. Elle rassemble tous les niveaux du bâti, mais elle ne prend pas en considération les combles et les sous-sols non aménageables, les toitures-terrasses, les balcons, les loggias, ainsi que les places de stationnement des véhicules ou les installations techniques (chaufferie).

L’architecte déposera lui-même la demande de permis de construire auprès de la mairie, généralement en quatre exemplaires, parfois plus, qui le délivre dans un délai de deux mois.

A noter qu’il est interdit de concevoir soi-même les plans d’une maison d’une surface hors œuvre nette supérieure à 170 m2 et de les faire déposer par un architecte. Les signatures de complaisance sont condamnées par la loi. Il n’y a aucune obligation en revanche à confier la mission d’exécution des travaux à ce professionnel du bâti.

Si vous achetez une maison clef en main sur plans à un constructeur immobilier, vous n’avez pas besoin de recourir à un architecte.

Agrandissement et rénovation

Un permis de construire est requis et doit, de ce fait, être déposé par un architecte, si vous souhaitez agrandir un logement dont la surface globale après travaux dépasse 170 m2 en Shon. Pour tout changement d’affectation, le recours à un architecte est obligatoire sans condition de surface : un hôtel que l’on transforme en immeuble de studios, une boutique en logement, etc. Pour les rénovations, sans création de superficie supplémentaire, la question du recours à un architecte ne se pose pas. Le permis de construire n’est pas demandé, une déclaration de travaux suffit. Enfin, les ravalements de façades et les réfections de toitures n’exigent pas non plus les services d’un architecte, sauf clause particulière dans le règlement de copropriété.

Très souvent, la parfaite connaissance par les architectes des prix pratiqués par les entreprises dans le cadre de travaux de construction ou de rénovation permet, eh oui, d’économiser de l’argent sur le coût global du projet.

Choisir son architecte

Avant l’achat d’un terrain destiné à une construction, il est recommandé de faire venir un architecte. En effet, en fonction des caractéristiques du sol, certains types d’habitat seront plus adaptés que d’autres. Par ailleurs, s’il est plus difficile de connaître à l’avance le coût d’une maison dont la construction est conçue et confiée à un architecte, le projet est plus personnalisé. Pour choisir son architecte, il ne faut pas hésiter à s’arrêter devant les maisons qui vous plaisent, à sonner et à demander le nom de l’artiste ! Ensuite, il est préférable, si l’on a l’intention de confier le suivi des travaux au maître d’œuvre en question, de vérifier qu’il se trouve à proximité du chantier et connaît bien le tissu local des différentes entreprises susceptibles d’intervenir. Les honoraires de la profession sont libres ; ils sont estimés en moyenne entre 10 et 14 % du prix total de la maison finie.

Pour en savoir plus : www.architecte.org