Louer en meublé professionnel : quels avantages pour quels contribuables ?

  • A
  • A
Louer en meublé professionnel : quels avantages pour quels contribuables ?
Partagez sur :

Exonération de plus values, d’ISF, report des déficits fonciers sur le revenu global..., le statut de loueur en meublé professionnel (LMP) est fiscalement très intéressant. Il est toutefois réservé à certains types d’investisseurs. Alors, pouvez-vous en bénéficier ?

Exonération de plus values, d’ISF, report des déficits fonciers sur le revenu global..., le statut de loueur en meublé professionnel (LMP) est fiscalement très intéressant. Il est toutefois réservé à certains types d’investisseurs. Alors, pouvez-vous en bénéficier ?

 

 

Quelles conditions d’accès ?

 

Tout d’abord, sachez que vous ne pouvez y accéder que si vous louez plusieurs logements locatifs ou si vous avez suffisamment d’argent pour en acheter plusieurs. En effet, pour bénéficier de ce statut, vous devez percevoir plus de 23 000 euros de recettes locatives et ces recettes ne doivent pas excéder les revenus de vos autres activités. En outre, vous devez êtes inscrit au registre du commerce et des sociétés (RCS). Ce sont donc des conditions très contraignantes.

 

 

Profitez du régime réel des BIC

 

Vous répondez aux contraintes ci-dessus ? En tant que loueur en meublé, vous pourrez alors êtes placé sous le régime réel des BIC (bénéfices industriels et commerciaux). Concrètement, l'administration fiscale vous autorise à soustraire de vos recette locatives toutes vos charges : dépenses d’entretien, de réparation, frais d’assurance, intérêts d’emprunt, taxe foncière, frais de comptabilité et de gestion...).

 

Vous achetez un logement neuf, vous pourrez en outre récupérer la TVA. Mais, pour cela, il faut que votre achat porte sur un logement en résidence avec services et que vous le donniez en location meublée à l’exploitant de la résidence.

 

 

 

 

 

 

Engrangez les avantages fiscaux

 

L’intérêt du statut LMP tient à plusieurs avantages fiscaux. D’une part, si vous faites plus de dépenses que de recettes, vous pouvez imputer vos déficits sur votre revenu global de l’année ou des six années suivantes. Vous êtes par ailleurs exonéré de plus value si vous exercez votre activité depuis au moins 5 ans et si vos recettes n’excèdent pas 90 000 euros HT. Enfin, autre avantage et non des moindres, vous échappez aussi à l’ISF.

 

 

Réservé aux gros contribuables

 

On le voit, ce dispositif est très avantageux mais il signifie que vous devez percevoir près de 2 000 euros de loyers par mois, ce qui n’est pas à la portée de tous les investisseurs. Si c’est votre cas, n’hésitez pas et jouez avec les intérêts d’emprunt (ou de gros travaux) pour créer du déficit et payer moins d’impôts.

 

Dans tous les cas, n'hésitez pas à solliciter les professionnels CENTURY 21 spécialisés dans l'investissement locatif.

Retrouvez tous nos articles immobiliers sur www.toutsurlimmo.com