Les points forts de la pierre pour la retraite

  • A
  • A
Les points forts de la pierre pour la retraite
Partagez sur :

Se construire un patrimoine commence souvent par l’acquisition de la résidence secondaire. Avec le temps, le désir de se préparer des revenus pour la retraite fait son chemin.

Se construire un patrimoine commence souvent par l’acquisition de la résidence secondaire. Avec le temps, le désir de se préparer des revenus pour la retraite fait son chemin.

L’investissement locatif s’avère une bonne piste pour y arriver. Contrairement à des placements immatériels comme les valeurs mobilières ou les produits financiers, la pierre est réelle. Elle a un usage et une valeur « intrinsèque ».

Se constituer un patrimoine grâce au crédit

La pierre est aujourd’hui un des seuls placements capable d’être financé à crédit. Mais pour décrocher un emprunt en ces temps de crise, mieux vaut disposer d’un solide apport et d’un faible taux d’endettement. Si la banque accepte le dossier, les loyers et l’effort d’épargne personnel paieront les mensualités.

Avec le temps, la dette va diminuer et le patrimoine s’étoffer. Jusqu’à la cinquantaine, un prêt sur une longue durée permet à la fois d’avoir des échéances en phase avec son budget et de programmer la fin du crédit, la retraite venue. A noter que les intérêts d’emprunts sont déductibles des revenus fonciers.

Se préparer un complément de revenu

Grâce aux loyers encaissés, cet investissement offre des revenus d’appoints non négligeables. Pour celui qui achète à crédit et le rembourse pendant la vie active, il est possible de se retrouver une fois retraité(e), à la tête d’un patrimoine immobilier entièrement payé. A ce moment là, les revenus locatifs viennent doper la pension. De plus, l’indexation des loyers offre un rempart face à l’inflation.

Se loger soi-même (ou ses proches)

Acheter pour louer permet de se constituer un patrimoine, toutefois certains bailleurs n’excluent cependant pas un jour lointain d’occuper le bien en question. La retraite venue, un bien locatif peut se transformer en résidence principale.

Autre possibilité : ce même bien peut aussi être utile à des proches comme ses parents, ses enfants ou ses petits-enfants ou parents âgés. Payer moins d’impôts Contrairement à la résidence principale, la détention d’un bien locatif (appartement loué nu, meublé, résidence services, etc.) offre une multitude de solutions pour payer moins d’impôts, en optant pour un des nombreux régimes fiscaux existant dans l’ancien comme dans le neuf (Scellier, Robien, Borloo, Malraux, etc.).

On joue donc sur plusieurs tableaux, à savoir se préparer des revenus pour la retraite de demain, tout en minorant sa fiscalité d’aujourd’hui.

Une rentabilité à géométrie variable

Toucher des revenus pour doper sa pension est un beau scénario. Reste que la rentabilité de la pierre est aléatoire. Elle peut chuter en cas de vacance prolongée du logement ou d’impayés de loyers. Même si le locataire a été choisi avec soin et offre un « bon profil », il faut penser à s’assurer contre les risques locatifs. Le choix d’un professionnel pour gérer le bien au quotidien vous épargnera bien des soucis.

Alors, le placement pierre pour la retraite est-il opportun ? Plus que le rendement ou les économies d’impôts, la pierre s’envisage comme un outil de construction à long terme de son patrimoine. Rien ne sert de reporter son projet immobilier locatif à plus tard pour voir comment va évoluer le marché et les valeurs. Sur vingt ans ou plus, une légère baisse du prix d’achat a peu d’impact sur le taux de rendement interne de l’opération.