Les différentes étapes pour Bien Vendre

  • A
  • A
Les différentes étapes pour Bien Vendre
Partagez sur :

Vous avez pris la décision de mettre votre logement à la vente ? Ce qu’il faut savoir pour vous y retrouver dans les formalités et effectuer votre transaction dans les meilleures conditions.

La vente d'un bien immobilier implique de passer par différentes étapes incontournables. Les connaître permet de mieux s'y préparer. Nos conseils pour mener rondement votre projet.

Se faire une idée une idée précise des prix du marché

La clé d’une transaction réussie passe d’abord par le prix auquel elle se réalise. Pour vous faire une idée de l’offre de produits sur le marché, repérez sur internet ou dans les journaux les biens semblables situés dans le même périmètre. Attention toutefois à ne pas prendre les prix affichés dans les annonces pour argent comptant, ils sont souvent au dessus de ceux auxquels les ventes se réalisent. Pour affiner votre étude, faîtes venir un agent immobilier pour expertiser votre logement.

S’appuyer sur le savoir-faire d’un professionnel

Vous n’avez aucune énergie à consacrer à votre projet ? Déléguez. Confiez un mandat de vente à un agent immobilier installé de longue date dans le quartier. Vérifiez qu’il dispose d’une carte professionnelle délivrée par la préfecture affichée dans ses locaux, demandez-lui de vous détailler les dernières transactions réalisées pour un bien similaire au vôtre. Ne perdez pas de temps en confiant la mission à plusieurs agences. En donnant un mandat simple à plusieurs professionnels, vous courrez le risque de dévaluer votre bien. Optez plutôt pout un mandat exclusif, motivant pour l’agent, certain, du coup, de toucher sa commission.

Fournir les documents indispensables

Préparez soigneusement le dossier concernant votre logement. Il devra comprendre l’acte de propriété, les avis d’imposition de taxes foncières et d’habitation, les factures de chauffage, d’entretien ou de remplacement des équipements (chaudière, ballon d’eau chaude) et le cas échéant de travaux. Doivent également être fournis, le règlement de copropriété, le carnet d’entretien de l’immeuble, les procès-verbaux des assemblées générales et évidemment le relevé de charges.

Préparer les diagnostics obligatoires

Outre le métrage loi Carrez, indispensable pour les appartements, la liste des diagnostics nécessaires à la réalisation d’une transaction ne cesse de s’allonger. Voici la liste des diagnostics à fournir par le vendeur d’un logement ancien dans le dossier de diagnostic technique (DDT) qui doit être annexé au dossier de vente.

Le Diagnostic électricité

Obligatoire depuis le 1er janvier 2009, il concerne les biens qui ont une installation électrique datant de plus de 15 ans. Il est valable 3 ans.

Le Diagnostic amiante

Il concerne les parties privatives et les parties communes des biens en copropriété dont le permis de construire est antérieur au 1er juillet 1997. Sa durée de validité est illimitée s’il n’y a pas d’amiante friable.

Le Diagnostic gaz

Obligatoire pour les biens qui comportent une installation au gaz datant de plus de 15 ans, il est valable 3 ans.

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE)

Tous les biens sont concernés par le DPE. Ce diagnostic accompagné de recommandations techniques permet d’identifier les consommations prévisionnelles d’énergie des logements et des bâtiments mis en vente. Sa durée de durée de validité est de 10 ans.

Le Diagnostic de risque d'exposition au Plomb

Les biens concernés sont ceux construits avant le 1er janvier 1949. En copropriété, le diagnostic porte exclusivement sur les parties privatives du logement, y compris les revêtements extérieurs (les volets par exemple). Pour les parties communes des immeubles d'habitation construits avant le 1er janvier 1949, le diagnostic doit avoir été établi au plus tard le 12 août 2008. Vous pouvez en demander une copie au syndic, afin de la fournir également à l'acheteur à titre d'information, même si vous n'en avez pas l'obligation. La durée de validité de ce document est d’un an. Si le document atteste l'absence ou la très faible présence de revêtement contenant du plomb, sa validité est toutefois illimitée.

L'état des risques naturels et technologiques

Ce diagnostic concerne les biens situés dans une commune ayant fait l'objet d'un plan de prévention des risques et a une durée de validité de six mois.

Le Diagnostic termites

Obligatoire dans les zones déclarées contaminées déterminées par un arrêté préfectoral, ce diagnostic vise alors tous les immeubles bâtis (maison, appartement, local) quel que soit leur usage (habitation, commerce). En copropriété, seules les parties privatives sont concernées. Sa durée de validité est de 6 mois.

Mesurage Loi Carrez

Ce certificat atteste de la superficie privative pour les biens d’habitation, à usage professionnel ou autres, faisant partie d’une copropriété verticale ou horizontale. Sa durée de validité est illimitée.

A savoir : A compter du 1er janvier 2013, en cas de vente d’une maison ou d’un immeuble d’habitation non raccordé au réseau public de collecte des eaux usées, le dossier de diagnostic technique devra également inclure un document établi sous la responsabilité de la commune portant sur l’état de l’installation d’assainissement non collectif.

Préparer les visites

Une maison où il faut bon vivre donne envie… Efforcez-vous de présenter votre bien au mieux de sa forme. N’hésitez pas à passer un coup de blanc si la peinture laisse à désirer et à embellir le jardin ou le balcon avec des fleurs ou des arbustes.

Retrouvez tous nos articles immobiliers sur www.toutsurlimmo.com