Les clés pour bien acheter

  • A
  • A
Les clés pour bien acheter
Partagez sur :

Définir ses besoins, demander conseil auprès d’un agent immobilier, poser les bonnes questions permet d’éviter les déconvenues lors d’un achat immobilier.

Définir ses besoins, demander conseil auprès d’un agent immobilier, poser les bonnes questions permet d’éviter les déconvenues lors d’un achat immobilier.

Ce qu’il faut savoir pour réussir son acquisition.

L'acquisition d'un bien immobilier implique de passer par différentes étapes incontournables. Les connaître permet de mieux s'y préparer. Marche à suivre.

Vous souhaitez acquérir un logement ?

Faites d'abord le point sur vos finances. Elaborez votre budget en ajoutant à votre apport personnel (comptes épargne, plan d'épargne logement, titres, coups de pouce familiaux…) le montant du prêt auquel vous pouvez prétendre. La règle essentielle : l'échéance mensuelle de votre emprunt ne doit pas dépasser le tiers de vos revenus. Une fois les bases du financement jetées, l'heure est venue de partir en quête du logement qui vous convient.

Définissez votre recherche

Première étape, déterminez vos besoins et vos aspirations. Un appartement ou une maison ? Dans le neuf ou dans l'ancien ? Quel nombre de pièces ? Quelle surface ? Avec un parking ? Quels services à proximité (écoles, transports, commerces) ? Un jardin ? Une belle vue ? Un balcon ? Etes-vous prêt à acheter un bien nécessitant d'importants travaux, avec l'avantage d'être meilleur marché ? Et parmi ces critères, lesquels vous paraissent incontournables ? Sur lesquels seriez-vous prêts à quelques concessions ?

Ces réflexions vous permettront de dessiner les contours du « logement adéquat » et de délimiter votre champ de recherche.

Sollicitez les services d'un agent immobilier.

L'agent immobilier présente l'avantage de connaître le marché, c'est-à-dire l'offre disponible et le juste prix d'un bien. Il vous indiquera si le logement que vous recherchez correspond au budget dont vous disposez. Si ce n'est pas le cas, il vous proposera d'autres solutions, mieux adaptées.

Visitez à plusieurs reprises

La visite est une étape essentielle. N'hésitez pas à vous montrer curieux et pointilleux ! Si un logement vous intéresse, demandez à le revoir, plusieurs fois si nécessaire et à différentes heures de la journée. Cela vous permettra de juger des éventuelles nuisances (bruit de la rue, des voisins…) et de la luminosité, et de voir les détails qu'une visite unique ne permet pas de repérer. Si des travaux sont nécessaires, faites-en réaliser une estimation avant tout engagement afin d'éviter les mauvaises surprises.

Renseignez-vous au maximum. Préparez votre « interrogatoire » : informez-vous sur le montant des charges, la nature du chauffage (électrique ou gaz, individuel ou collectif), de l'eau chaude.

Dans le cas d'une copropriété, faites-vous communiquer les comptes rendus des dernières assemblées générales, une véritable mine d'informations. Vous pourrez y découvrir si des travaux ont été votés ou sont à prévoir. Les montants en jeu peuvent être très importants, par exemple s'il s'agit d'un ravalement, d'un changement de chaudière, d'une rénovation de toiture ou de la mise aux normes d'un ascenseur.

Le propriétaire doit par ailleurs vous fournir un certain nombre de diagnostics, réalisés par un professionnel, réunis dans le dossier de diagnostic technique : plomb, amiante, termites, état de l'installation intérieure de gaz, état des risques naturels et technologiques, performance énergétique du bâtiment, état de l'installation électrique, ces documents vous informeront sur l'état du bien par rapport à la réglementation en vigueur.

Demandez également la surface habitable exacte. Si le bien est en copropriété, demandez que l'on vous fournisse la superficie privative exacte.

Concluez dans les meilleures conditions

Vous êtes séduit par un bien et votre choix est arrêté ? Vous pouvez vous lancer en faisant une offre au propriétaire. Si des points de désaccord subsistent, notamment sur le prix, discutez-en avec l'agent immobilier. Son rôle consiste aussi à faciliter la conclusion de la transaction. Il ne restera alors plus qu'à signer le compromis de vente, avant la signature, quelques mois plus tard, de l'acte authentique.

Réalisez votre rêve

Bien entendu, les mensualités sont généralement plus élevées qu’un loyer et les charges de copropriété ont une incidence non négligeable sur votre budget. Songez toutefois qu’en contrepartie de vos efforts vous vous constituez une épargne forcée sans impôt et qu’au bout de vingt ou trente ans, votre patrimoine aura pris de la valeur.

Ce patrimoine, vous pourrez d’ailleurs toujours le louer, le revendre ou le transmettre à vos enfants. Il vous garantira également la sécurité d’un toit pour la retraite. Dès lors que le crédit est remboursé, vous faîtes forcément des économies sur le poste logement, même si les charges continuent à courir. A l’heure où il semble acquis de devoir travailler plus longtemps pour gagner moins lorsque la retraite sonnera, les vertus de la propriété sont nombreuses.

Dernier argument choc ? L’acquisition est toujours la concrétisation d’un rêve. La grande majorité des Français -90% ! placent en effet l’accession à la propriété en tête de leurs priorités. Et plébiscitent avant tout la pérennité de l’investissement immobilier à long terme.