Le Home Staging : idées reçues et erreurs à éviter

  • A
  • A
Le Home Staging : idées reçues et erreurs à éviter
Partagez sur :

Comment savoir si mon bien a besoin d’être préparé avant sa mise en vente ?

Comment savoir si mon bien a besoin d’être préparé avant sa mise en vente ?

Sachez que tout logement a besoin d’être préparé avant de s’ouvrir aux visites. Selon le cas, cette préparation sera plus ou moins importante.Pour juger de ce qui doit être réalisé, faites le tour de votre habitation et notez pièce par pièce ce qui doit être fait. Certes, il est vrai qu’il est souvent difficile de prendre du recul et d’être objectif quand on vit dans un lieu depuis longtemps. L’idéal reste donc de faire appel à un avis extérieur : voisin, ami ou, pourquoi pas, un conseiller en home staging, dont l’œil exercé vous permettra souvent de gagner du temps et de ne rien oublier. Quelles sont les erreurs à éviter quand on prépare son bien ? Tout d’abord, il ne faut oublier aucune pièce, même celles qui peuvent vous paraître insignifiantes. Par exemple, qui sait si l’acheteur potentiel ne voudra pas transformer en bureau une chambre d’ami qui vous sert surtout de débarras ? Autre exemple d’oubli typique : l’entrée. Il ne s’agit ni d’une vestiaire ou d’un placard à chaussures, ni d’un local à poussettes. Elle doit retrouver son utilisation initiale : celle de la pièce où l’on accueille les visiteurs.Dans tous les cas, au moment de la visite, on évite les détails qui « tuent » : la table du petit déjeuner pas débarrassée, le linge qui sèche, la poubelle qui déborde, le rideau de douche moisi, la cuvette des WC ouverte.Il faut également veiller à l’éclairage de votre habitation : changer les ampoules dans les couloirs trop sombres, ouvrir les volets d’une pièce peu utilisée…etc. Et faire attention aux odeurs : la poubelle (encore), la cigarette, les fumets de plats épicés (ou qui sentent forts) ou tout simplement les odeurs dues à l’humidité.Le home staging, c’est du camouflage ?Il ne s’agit évidemment en aucun cas de camoufler les défauts d’un logement mais bien de les corriger, et de mettre en valeur ses qualités. En rangeant et en dégageant l’espace, vous mettez en valeur la surface disponible mais vous ne mentez pas sur le nombre de mètres carrés. En repeignant une pièce sombre en blanc ou en ouvrant tout simplement les volets, vous soulignez mieux la luminosité du lieu.En revanche, ne vous amusez pas à recouvrir de tissu un mur abîmé par des infiltrations d’eau : soyez conscient du fait que l’acheteur est protégé par la loi contre les vices cachés antérieurs à l’achat : ainsi, le maquillage d’un défaut ou la dissimulation d’un problème se retournera toujours contre vous. Le home staging, ça coûte cher ?La plupart des techniques de home staging ne coûtent rien, il ne faut pas hésiter à investir dans certains changements : remplacer un évier abîmé, repeindre une pièce orange en blanc, arranger du carrelage fêlé, retapisser un pièce dont le papier peint à fleurs peut être un frein à la vente, faire tailler vos haies… Pour certains travaux, comme la réfection d’une façade, les réparations d’électricité ou la rénovation d’une salle de bain, mieux vaut parfois faire appel à un professionnel. Il effectuera les réparations ou les améliorations dans les règles de l’art.Enfin, si quelques investissements peuvent être nécessaires pour rendre votre bien plus « vendeur », le home staging est avant tout une question de débrouillardise et d’imagination. En effet, l’astuce consiste à utiliser au maximum des éléments que vous possédez déjà ou vous faire prêter ce qui vous manque. Il y a également un bon nombre d’actions que vous pouvez mener seul ou avec l’aide de vos proches, pour mettre votre bien en valeur.Dans tous les cas, le budget à consacrer au home staging se situe généralement entre 0,5% et 1% de la valeur de votre bien. Tout dépend bien sûr des améliorations à effectuer et de la surface du logement : selon les cas, ce pourcentage peut être un peu plus ou beaucoup moins élevé. Et n’oubliez pas que le retour sur investissement peut atteindre 5 à 10 fois le montant investi dans le home staging. Les textes de cet article sont tirés du Guide du home staging pour mieux vendre sa maison, de Sophie Sarfati (Editions Fleurus – 14,90€). L’ouvrage donne une vision complète et objective de cette technique. Etape par étape, pièce par pièce, il propose des explications détaillées et de nombreuses photos avant / après vous permettant de comprendre comment réussir votre home staging et répond à toutes les questions que vous vous posez sur le sujet.Très complet et illustré d’une centaine de photos, il vous donnera toutes les clés pour apprendre à mettre en valeur votre bien immobilier afin de le vendre dans les meilleures conditions. Interactif, il propose également des tableaux prêts à remplir pour planifier, organiser, budgéter vos actions.Il est disponible dans toutes les librairies.