Le grand air

  • A
  • A
Le grand air
Partagez sur :

Dès les premiers rayons de soleil, profitez de vos espaces extérieurs ! Aménagés avec soin et avec goût, vos terrasses, balcons ou loggias deviennent des lieux de vie et de plaisir.

Dès les premiers rayons de soleil, profitez de vos espaces extérieurs ! Aménagés avec soin et avec goût, vos terrasses, balcons ou loggias deviennent des lieux de vie et de plaisir.

Ouverts sur l’extérieur, ces espaces deviennent des lieux de détente, toujours prêts à vous accueillir dès les premiers rayons de soleil. Il est agréable d’y ajouter des touches de verdure. L’objectif n’est pas de combler de plantes l’espace disponible, mais au contraire de le fleurir tout en préservant les volumes au sol, souvent restreints. Une astuce par exemple, choisir des plantes grimpantes ou tombantes pour occuper l’espace verticalement.

 

Vous trouverez dans le commerce de nombreux pots à suspendre ou à fixer au mur. N’hésitez pas également à habiller vos sols avec des dalles, caillebotis pour terrasse mais aussi gazon synthétique pour balcon. Et pour créer un espace chaleureux et agréable, pensez aux lumières. Guirlandes d’extérieur, lampions ou lanternes mettront en valeur vos plantes.

 

Si les plantes agrémentent parfaitement votre balcon ou votre terrasse, elles ont une réelle utilité pour votre intérieur.

 

Ces plantes qui nous veulent du bien …

Si les plantes agrémentent parfaitement votre balcon ou votre terrasse, elles ont une réelle utilité pour votre intérieur. L’air ambiant d’une habitation n’est pas aussi pur que nous le croyons.

Plusieurs études nous amènent à ce constat : notre intérieur renferme des polluants volatiles tels que le benzène, l’ammoniaque, le monoxyde de carbone… qui proviennent des appareils de chauffage, colles, peintures, vernis à ongles, encre des papiers d’emballage etc. Au bureau, les imprimantes et télécopieurs laser participent eux aussi à la pollution de l’air.

 

Pour assainir notre environnement, les plantes ont un rôle à jouer. Les composés organiques volatiles (COV) sont absorbés par les feuilles et par les micros organismes fixés sur les racines des plantes. Ils y sont stockés ou transformés. Chaque plante ayant des capacités différentes à filtrer les éléments polluants, c’est en les associant que vous obtiendrez les meilleurs résultats. L’effet décoratif n’en sera que meilleur !

 

Le spathiphyllum est un dépolluant très efficace. Il absorbe quantité de composés organiques volatiles (COV) contenus dans les colles, peintures, vernis et mastics utilisés pour l’aménagement intérieur. Ses fleurs blanches s’épanouissent presque toute l’année et il se contente de peu de lumière.

 

Le dracaena absorbe le formaldéhyde et le benzène, notamment dégagés par la fumée de cigarette. Placez-le dans un angle bien éclairé, sans soleil direct et loin du radiateur.

 

Le pothos absorbe vaillamment le monoxyde de carbone, mais également le toluène, benzène, hexane et formaldéhyde. Parfait pour un coin bricolage. Le sanseveria, l’anthurium, le lierre et le ficus entre autres, contribuent aussi à dépolluer l’air chaque jour et à décorer vos intérieurs.

 

Au nom de la rose…

Les roses sont les fleurs préférées des français ! Toujours charmeuses, elles passent les saisons et restent à la mode. En pot ou au jardin, le rosier s’adapte aux différentes plantations.

Truffaut les met à l’honneur, ce printemps, sous la thématique « Portrait de femmes ». Symbole de l’amour, les rosiers ont su charmer poètes et jardiniers. Leurs fleurs représentent la féminité et portent d’ailleurs le nom de célébrités, comédiennes ou chanteuses. Venez vite découvrir la Line Renaud, la Anny Duperey, la Arthus Bertrand et bien d’autres qui viendront agrémenter votre jardin avec charme.

 

Un pot plein d’astuces !

De nombreux végétaux s’accommodent facilement d’une culture en pot, bac ou jardinière. Cependant, les plantes cultivées dans un contenant restreint sont plus vulnérables au gel, au manque d’eau et à l’appauvrissement du substrat. Un pot en terre cuite doit être préparé… En le laissant tremper dans l’eau pendant 24h environ, le pot en terre va absorber l’eau et devenir poreux. La plante respirera mieux et vous éviterez que les premiers arrosages ne soient trop rapidement absorbés par le pot lui-même ! Pensez également à éviter la stagnation de l’eau au fond du pot, elle entraîne le pourrissement des racines. Un tapis de billes d’argile au fond du contenant est aussi efficace que des morceaux de vieux pots cassés ! Enfin, pour minimiser l’évaporation de l’eau et protéger la plante du gel, il est recommandé de recouvrir la surface d’un paillis, d’écorce de pin, paillis de lin, fibre de coco…

Retrouvez tous nos articles immobiliers sur www.toutsurlimmo.com