Je visite un logement : quelles sont les bonnes questions à poser ?

  • A
  • A
Je visite un logement : quelles sont les bonnes questions à poser ?
Partagez sur :

Tous les professionnels vous le diront, il existe trois règles en matière d’immobilier : l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement ! Une façon de dire que la localisation du bien est le critère n°1. Et cela vaut aussi bien pour l’achat de votre résidence principale que pour l’investissement locatif.

Tous les professionnels vous le diront, il existe trois règles en matière d’immobilier : l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement ! Une façon de dire que la localisation du bien est le critère n°1. Et cela vaut aussi bien pour l’achat de votre résidence principale que pour l’investissement locatif.

D’où la nécessité de vérifier un certain nombre d’éléments lorsque vous visitez un logement. Autant de renseignements à prendre auprès, notamment, de votre agent immobilier.

Quel est le dynamisme de la ville ?

Cette question est notamment cruciale si vous réalisez un investissement locatif. Plus la ville dans laquelle vous envisagez d’investir est dynamique, plus elle accueillera d’entreprises et de salariés, meilleur sera son marché locatif et les niveaux de loyers. La vacance sera aussi moindre qu’ailleurs. Votre bien se valorisera plus facilement que si vous investissez dans une commune dynamique. Ce dernier élément est également important si vous achetez votre résidence principale. Car si son marché immobilier offre une demande importante, vous aurez toutes les chances de revendre votre bien en empochant une belle plus value.

Quels sont les équipements présents dans le quartier ?

Tout d’abord, intéressez-vous au transports en commun. Vérifiez les distances qui vous séparent du métro, du RER, de la gare… Si ces commodités sont absentes, pensez à ce que vous coûtera le trajet en voiture, tant en termes de budget que de temps. Vérifiez aussi que le quartier possède ses propres commerces, écoles, équipements sportifs…

Y a-t-il des nuisances dans le quartier ou dans l’immeuble ?

Votre projet est situé dans une zone en plein renouveau ? Faites un petit tour au service de l’urbanisme de la ville pour savoir ce qu'il en retourne. Un projet de construction risque t-il de vous boucher la vue ?

Quel est l’état du logement ?

Une fois dans l’appartement, vérifiez l’état des murs, les plafonds, des sanitaires, le bon fonctionnement des équipements… S’il y a des infiltrations, par exemple, cela peut signifier qu’il y a une fuite d’eau quelque part, qu’un problème d’étanchéité existe… Prêtez attention à la disposition des pièces et à leur superficie. En maison individuelle, si de gros travaux ont été réalisés depuis moins de 10 ans, assurez-vous que le vendeur dispose d’une garantie dommages-ouvrage (elle permet de prendre en charge les éventuels défauts qui pourraient en résulter pendant 10 ans). Enfin, n'oubliez pas de visiter la cave et le parking…

Quelles sont les charges de copropriété et les travaux éventuellement prévus ?

Les charges de copropriété existent dans les immeubles collectifs mais peuvent aussi vous incomber en maisons individuelles groupées (maisons construites en villages). Pour en faire l’évaluation, demandez à exminer le relevé de charges de deux dernières années. Lisez aussi le compte rendu des dernières assemblées générales pour vérifier les décisions prises, notamment en matière de travaux. Si de gros travaux sont prévus (ravalement de façade, remplacement de l’ascenseur…), faites établir le montant de la quote part que cela représentera pour vous.

Quel est le montant de la taxe d’habitation, de la taxe foncière ?

Enfin, n'oubliez pas de tenir compte des impôts locaux. Demandez à votre interlocuteur de vous fournir le montant de la taxe d'habitation et de la taxe foncière.