Immobilier : les jeunes sont les cibles des banques

  • A
  • A
Immobilier : les jeunes sont les cibles des banques
@ MAXPPP
Partagez sur :

ENQUETE - Les primo-accédants sont convoités par les organismes de prêt qui leur proposent des taux plus faibles et des emprunts plus longs.

L’achat d’un logement, un rêve à nouveau à la portée des jeunes ? A la faveur des taux très bas imposés par la BCE, les banques ont modifié leur stratégie pour assurer leur rente. Plutôt que de s’adresser à des personnes d’âge moyen avec beaucoup d’apport, les organismes de prêt se tournent vers les jeunes. Objectif : fidéliser une clientèle sur le long terme en faisant le pari que ses revenus augmenteront et que les taux bas les empêcheront d’aller renégocier leur prêt dans une autre banque.

Des avantages dignes d’un couple en fin de carrière. Les seules contraintes qu’imposent les banques : avoir une situation stable et des rentrées d’argent régulières. Une fois ces conditions remplies, l’accès à une première propriété devient possible, même dans les grandes villes où l’immobilier est très cher, comme Paris. A titre d’exemple, une célibataire de 29 ans à Clermont Ferrand avec pratiquement aucun apport, bénéficie d'un taux inférieur à 3%, comme un couple de 55 ans à Lille. Même chose à Paris, Lyon ou Nantes, selon le Baromètre VousFinancer.com "Les chouchous des banques". Quelques rares banques accordent également des prêts sur 30 ans, avec ou sans apport.

L’intérêt des banques primes. Les organismes de crédit ne sont pas devenus subitement généreux. Le marché immobilier évolue dans une tendance baissière. De plus, les taux sont bas, donc les marges sur le crédit déjà bas. Afin de remplir leurs caisses, les banques cherchent donc à élargir leur portefeuille de clients et à fidéliser les nouveaux pour la plus grande période possible. Les jeunes en début de carrière sont donc les cibles privilégiées. Et s’engager avec quelqu’un sur 25 ou 30 ans avec un bien immobilier est une excellente façon de parier qu’avec une évolution professionnelle favorable, les jeunes vont faire des travaux, acheter une nouvelle voiture, ouvrir des livrets d’épargne, souscrire des assurances vies, etc. Bref qu’à terme, la fidélisation d’un client sera gagnante.

>> "Pourquoi acheter maintenant en France", c’est le dossier "spécial immobilier" à lire dans le Nouvel Observateur en partenariat avec Europe 1.

sur le même sujet, sujet,

BONNE NOUVELLE - Les frais d'agence vont bientôt baisser

IMMOBILIER - Des indicateurs encourageants, mais...

EN CHIFFRES - Immobilier : les prix à la location reculent