Immobilier : dans le neuf, les ventes s'effondrent

  • A
  • A
Immobilier : dans le neuf, les ventes s'effondrent
En 2013, les ventes de logements neufs ont reculé de 32% par rapport à 2010.@ MAX PPP
Partagez sur :

INFO E1 - En 2013, les ventes ont chuté de plus de 30% par rapport à 2010. Et l'année 2014 ne s'annonce pas plus glorieuse.

Les logements neufs ne sont pas à la mode. En 2013, les ventes se sont tout simplement effondrées. Elles ont même reculé de plus de 30% par rapport à 2010, selon un bilan de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) qu'Europe1 a pu consulter en avant-première. Pourquoi ? Explications.

La Bourse plutôt que la pierre. La principale explication, c'est que les investisseurs ont boudé les logements neufs. En 2013, les ventes réalisées auprès de ces acheteurs, ceux qui cherchent des logements pour placer leur argent plus que pour y habiter, ont reculé de 4,1 % par rapport à 2012. Et sur deux ans, la chute est vertigineuse : près de 47 % de baisse ! La première raison ? Le marché immobilier a un sérieux concurrent : la Bourse. Le CAC a en effet progressé de 18% en 2013 et les investisseurs ont préféré la Bourse à la pierre.

Une politique "très mal perçue". Par ailleurs, la politique du logement du gouvernement actuel semble faire peur aux investisseurs. "Madame Duflot a annoncé des mesures pesant sur le statut du bailleur privé, en matière de blocage des loyers. Ça a été très mal perçu et nous le ressentons au niveau des ventes", estime ainsi Philippe Vigneron, président de la Fédération des promoteurs immobiliers en Auvergne et promoteur immobilier à Clermont-Ferrand, au micro d'Europe1. Dans sa région, seuls 450 logements neufs ont été commercialisés en 2013, un recul de 40 % par rapport à 2010.

La pire année depuis 25 ans ? Les promoteurs, qui s'adaptent à la demande, réduisent donc d'ores et déjà leurs programmes. Pour 2014, la Fédération des promoteurs immobiliers anticipe d'ailleurs une année plus noire que noire : 65.000 ventes de logements neufs seulement, ce qui serait le deuxième plus bas niveau depuis 25 ans.

sur le même sujet, sujet,

Immobilier : c'est le moment d'acheter

La taxe d'habitation bientôt indexée sur les revenus ?

Ardennes : une maison à 10 euros, ça existe